Je vous apporte un instrument sans voix

Rabindranath Tagore
« Des amants s'approchent de vous, ma Reine ;
Ils déposent orgueilleusement leurs trésors à vos
pieds, et mon tribut, à moi, n'est composé que de
chimères.

La tristesse s'est glissée au coeur de mon univers,
ma meilleure part s'est assombrie.

Alors que les heureux se rient de ma misère,
je vous demande de pleurer sur elle et de la
rendre ainsi précieuse.

Je vous apporte un instrument sans voix ; j'en
ai forcé les cordes pour atteindre une note suprême,
et les cordes se sont brisées.

Alors que des maîtres narguent ces cordes brisées,
je vous demande de prendre dans vos mains
ma lyre et d'emplir le silence avec votre chant. »

Autres articles associés à ce dossier

Bonheur et humilité

Maurice Maeterlinck


À lire également du même auteur

Ma vie n'est qu'amour
Cet amour par qui l'on connaît l'autre et qui, en même temps, protège son mystère. À rapprocher

L'enfant
Où l'on voit que l'absence de choix en amour n'équivaut pas à l'absence de poésie.




Nos suggestions