Dernières modifications

    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Romanesque

    Le romanesque

    Jean Sgard

    La vie de Prévost a été une telle succession d'engagements suivis de ruptures, d'escroqueries, d'exils, notamment en Angleterre et en Hollande que ses critiques se sont demandés si ses romans sont un pur reflet de ses expériences ou un savant mélange de réel et d'imaginaire...

    Avec lui, le récit romanesque exprime une expérience dramatique, profondément ressentie, mais aussi une sorte de vérité immanente. Michel Gilot l'a parfaitement senti : «L'émotion autobiographique affleure dans toutes les grandes narrations de Prévost; le héros ne se contente de raconter ses épreuves, il en représente la continuité et le sens, il montre comment elles ont affecté et constitué son être profond. On devine en même temps comment le lecteur est amené à confondre l’autobiographie fictive du personnage et l’autobiographie réelle de l’auteur : à travers ses personnages le romancier atteint la chaîne des affections qui l’ont constitué lui-même; parlant de la violence de l’amour, de l’extrême des sentiments, de l'impossibilité du bonheur, de l'angoisse de la mort, il ne peut parler que de lui-même; la fantaisie romanesque disparaît devant la sincérité du retour à soi. Si de surcroît, l’auteur mêle à cette émotion du récit des traits qui n'appartiennent qu'à son propre passé, s'il évoque des deuils, des ruptures, des conflits familiaux qui relèvent de la vie la plus privée, on ne manquera plus de croire qu'il parle de lui: les ruses de Prévost pour fonder la crédibilité du récit sont innombrables». p. 49

    Source

     

     

    Jean Sgard, Vie de Prévost (1697-1763), PUL, 2006, 296 pages.

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Informations
    L'auteur

    Jean Sgard
    Jean Sgard, professeur émérite à l'Université Stendhal de Grenoble, a consacré l'essentiel de ses recherches à la presse et au roman du XVIIIe siècle, notamment à Prévost et à Crébillon.
    Mots-clés
    Romanesque
    Extrait
    (...) les ruses de Prévost pour fonder la crédibilité du récit sont innombrables.
    Documents associés
    Jacques Dufresne
    Écrans, réseaux sociaux, peuple, masse
    Louis Painchaud, Paul-Hubert Poirier
    Confession publique, Grande Église
    Gérard Wormser
    modernité, Renaissance, Europe, latin, humanisme, scepticisme, individu, individualisme, subjectivité
    Pierre-Jean Dessertine
    technique, technoscience, nature, passion, Castoriadis, Leibniz, Kant
    Franck Michel
    Quête du sacré, tourisme engagé, tourisme planifié, exploit sportif, introspection
    Emmanuel Kant
    Culture, pédagogie, culture pratique, culture physique, morale, éducation de l'âme, âme, mémoire
    Daniel Cérézuelle
    Grande mue, grande guerre, révolution industrielle
    Henry Hymans
    Pieter Bruegel, ses années d'apprentissage, le voyage en Italie
    Honoré de Balzac
    tabac, excitant, toxicité
    Jacques Dufresne


    Dons reçus (2019-2020):6100$
    Objectif: 25 000$


    Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2019-2020, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.




    TEST C