Dernières modifications

    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Lumières

    Définition

    «Les Lumières se définissent comme la sortie de l'homme hors de l'état de minorité où il se maintient par sa propre faute. La minorité est l'incapacité de se servir de son propre entendement sans être dirigé par un autre. Elle est due à notre propre faute quand elle résulte non pas d'un manque d'entendement mais d'un manque de résolution et de courage pour s'en servir sans être dirigé par un autre. Sapere aude! Aie le courage de te servir de ton propre entendement! Voilà la devise des Lumières»

    EMMANUEL KANT, Qu'est-ce que les Lumières ? (édition originale, 1784)

    Enjeux

    «Si le XVIIIe siècle avait lu Platon, il n'aurait pas nommé lumières des connaissances et des facultés simplement naturelles. L'image de la caverne fait manifestement apercevoir que l'homme a pour condition naturelle les ténèbres, qu'il y naît, qu'il y vit et qu'il y meurt s'il ne se tourne pas vers une lumière qui descend d'un lieu situé de l'autre côté du ciel. L'humanisme n'a pas eu tort de penser que la vérité, la beauté, la liberté, l'égalité sont d'un prix infini, mais de croire que l'homme peut se les procurer sans la grâce.»

    SIMONE WEIL, Le génie d'oc, février 1943

    Documentation

    Dossier de l'émission «The Spirit of Things» (transcriptions): The Moral Architects. Part one - John Stuart Mill (3 septembre 2000); Part Two - Immanuel Kant (10 septembre 2000); Part Three - Jean-Jacques Rousseau (17 septembre 2000) (Radio National, Australie): comment le siècle des Lumières a façonné notre manière de penser

    "Lux: des Lumières aux lumières", n°10, Les Cahiers de médiologie

    The Romantic Critic of the Enlightment, Steven Kreis, The History Guide, Lectures on Modern European Intellectual History

    Tannoch-Bland, Jennifer. The Primacy of Moral Philosophy: Dugald Stewart and the Scottish Enlightenment. Thèse. Griffith University, School of Humanities. 2000: "Dugald Stewart was an influential teacher and philosopher during the final years of the Scottish Enlightenment. Until recently he has been seen as merely a significant expositor of Thomas Reid's common sense philosophy. This thesis does not attempt to assess the novelty of Stewart's writings in relation to his Scottish predecessors such as Reid: rather, it offers a detailed historical study of aspects of his work, placing them in the political and cultural context of the period following the French Revolution." (Australian Digital Theses Program - texte intégral en format PDF)
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2013-04-19


    Dons reçus (2019-2020):6100$
    Objectif: 25 000$


    Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2019-2020, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.




    TEST C