Dernières modifications

    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Papineau Louis-Joseph

    Homme politique québécois.

    "La pensée et les gestes d'éclat de Louis-Joseph Papineau marquèrent pendant une bonne partie du XIXe siècle l'histoire politique du Bas-Canada. Il a inspiré aussi bien que conduit les luttes qui opposèrent les parlementaires au pouvoir colonial. Né en 1786, Papineau, après ses études en droit, s'orienta vite, comme son père, Joseph, vers la vie politique. Il entra à la Chambre d'assemblée de Québec en 1808, et dès 1815 en fut élu le président. Refusant d'être nommé en 1820 au Conseil exécutif par le gouverneur Dalhousie, il préféra poursuivre son combat contre les excès du pouvoir colonial. Ainsi, en 1822, il dirigea avec John Neilson une délégation de l'Assemblée du Bas-Canada partie à Londres munie d'une pétition de 60 000 signatures pour y défaire le projet d'union des deux Canadas. En 1826, il prit la tête du Parti patriote. Papineau était un libéral convaincu de la nécessité d'une séparation réelle de l'Église et de l'État; il patronna aussi en 1831 une loi qui établit la pleine égalité politique des Juifs. Puissant tribun à l'éloquence redoutable, Papineau devint après 1830 l'objet d'un véritable mythe. Il a symbolisé, nous dit l'historien Fernand Ouellet, « le patriotisme, le désintéressement, la force, l'énergie et le courage». Sa carrière prit un tour tragique après l'échec des insurrections patriotes de 1837 et de 1838, qui le poussa à l'exil aux États-Unis, puis en France en 1839, avant de revenir au pays en 1845. Il entra de nouveau en chambre en 1847, où il siégea jusqu'en 1854. Si avant les événements de 1837-1838 Papineau était parvenu à exprimer les aspirations démocratiques de tout un peuple, qui l'avait porté au pouvoir en 1834 avec 95 % des suffrages, il ne sut retrouver après 1845 l'ascendant et l'audience d'avant son exil. Il se retira dans son manoir de Montebello, sur la rive nord de l'Outaouais, où il s'éteignit en 1871."

    Marc Chevrier

    Oeuvres

    Documentation

    Laurent-Olivier David, L'Honorable Ls.-Jos. Papineau, Montréal, Typographie Geo. E. Desbarats, 1872 (Bibliothèque électronique du Québec)

    Laurent-Olivier David, Les deux Papineau, Montréal, E. Senécal, 1896, 122 p. (Notre mémoire en ligne, format PDF)

    Lionel Groulx, Louis-Joseph Papineau: l'homme politique (Vigile)

    Yvan Lamonde et Claude Larin, Louis-Joseph Papineau. Un demi-siècle de combats. Interventions publiques, Saint-Laurent, Fides, 1998, 665 p. Compte rendu de Stéphane Kelly, Revue d'histoire de l'Amérique française, vol. 53, no 1, été 1999

    Le provincialisme, ou l'indolence politique, par Marc Chevrier (Liberté, vol. 40, no 6, décembre 1998, p. 4-23). Sur l'héritage politique oublié de Papineau
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2013-04-15
    Informations
    Données biographiques
    Nationalité
    Québec
    Naissance
    07 / 10 / 1786
    Déces
    23 / 09 / 1871
    Documents Associés
    Louis Fréchette
    patriotisme, Canadiens français, hommage
    Louis-Joseph Papineau
    Raccourcis


    Dons reçus (2019-2020):6100$
    Objectif: 25 000$


    Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2019-2020, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.




    TEST C