• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Moyen Âge




    Détail, portail de l'église Saint-Trophime, Arles (vers 1170).
    Photo: Paul-E. Audet, L'Encyclopédie de L'Agora

    Définition

    Régine Pernoud à la télévision de Radio-Canada

     

    « Le moyen âge, c'est, malgré toutes ses barbaries et au-dessus de ses contradictions, un âge d'équilibre et d'unité. Tout n'y est pas parfait. Sans doute. Tout de même cet âge a su dans chaque sphère de son activité culturelle et religieuse préserver une vision extraordinairement clairvoyante de l'existence. Ce regard total, qui l'a rendu si «un», il l'a reçu de sa croyance. Toujours un livre, un seul livre, continue à enseigner, à révéler à tout homme, au Franc des Gaules comme au Germain de l'Est, quelle devrait être, s'il désire le vrai bonheur et mener à bien l'heureux voyage qui doit le conduire au paradis, la direction la plus sûre de ses pensées et de ses actions. Ce grand livre, véridique et chéri au-dessus de tous les autres, transcrit avec toutes les vénérations imaginables, multiplié, enluminé, transposé dans tous les domaines de l'art et de la pensée, dans tous les milieux, ouvert aux porches des cathédrales, c'est la Bible. Autour de cette écriture, sainte, et de ces pages de foi et de prière, le moyen âge vient organiser, unifier et contrôler sa vie. »

    BENOÎT LACROIX, Pourquoi aimer le Moyen Âge, Montréal, L'oeuvre des tracts, mars 1950, pp. 1-2.




    *******




    La philosophie au Moyen Âge
    «Arrêtons-nous à la marche de l'esprit au Moyen Âge sous sa forme classique, mettons même à part les germes d'un développement ultérieur qui se présentent à nous dans la vie intellectuelle de cette époque, et nous verrons que le Moyen Âge a contribué considérablement au développement intellectuel, et qu'il n'était nullement un désert ou un monde de ténèbres, comme on le peint souvent encore. Il a approfondi la vie de l'esprit, dont il a aiguisé et exercé les facultés d'une façon considérable; dans tous les cas, il ne le cède à aucune autre période pour l'énergie avec laquelle il tira parti des moyens de culture qui étaient à sa disposition, moyens très restreints, en raison de l'état de choses existant. Les périodes postérieures plus favorisées, disposant d'une abondante matière, n'ont guère mis à élaborer et à s'assimiler cette richesse une énergie plus grande que celle que le Moyen Âge appliqua à son matériel indigent. Quelques points de détail que nous allons indiquer montreront les qualités que présente la pensée du Moyen Âge, et l'influence préparatoire qu'elle a exercée.

    La pensée du Moyen Âge était théologique. La théologie d'une religion monothéiste part de l'idée fondamentale qu'il y a une cause unique de toutes choses. Abstraction faite des grandes difficultés que présente cette idée, elle a le grand et utile effet qu'elle habitue à négliger les différences et les particularités pour préparer à l'hypothèse de rapports entre toutes choses, rapports régis par des lois. À l'unité de cause doit correspondre l'unité de loi. Le Moyen Âge a élevé les générations dans cette pensée, à laquelle l'homme, inclinant plutôt au polythéisme, ne tend pas naturellement, confondu qu'il est par la diversité des phénomènes. C'est donc la préparation à une conception du monde déterminée par la science. Car tout en devant reconnaître que l'idée d'une loi unique et suprême est un idéal inaccessible, chaque science s'efforce de ramener les phénomènes au plus petit nombre de principes possible.» (voir ce texte)

    HARALD HÖFFDING, Histoire de la philosophie moderne, tome I, Paris, Félix Alcan éditeur, 1906

    Enjeux

    Georges Duby, historien esthète du Moyen Age, par Daniel Bermond (Label France, no 27, mars 1997)

    Documentation

    Quelques chefs-d'oeuvre du Moyen Âge

    Somme théologique de Thomas d'Aquin

    La Divine comédie de Dante

    Les contes de Canterbury de Geoffrey Chaucer

    Le chevalier de la charrette: Lancelot et Le conte du Graal de Chrétien de Troyes


    Ouvrages de références

    Gauvard, Claude, Alain de Libera et Michel Zink (dir.), Dictionnaire du Moyen Age, Paris, Presses Universitaires de France, 2002 (on lira ici des critiques de l'ouvrage).

    The ORB Encyclopedia (excellent site - encyclopédie de langue anglaise consacrée au moyen âge)


    Ouvrages généraux

    Balard, Michel et al. Le Moyen Âge en Occident. Nouv. éd. Paris, Hachette supérieur, 2003.

    Ellul, Jacques. Histoire des institutions. Tome III. Le Moyen Âge. Paris, Presses Universitaires de France, 1991.

    Halphen, Louis, Henri Pirenne et al. La fin du Moyen Âge. Fontenay-aux-Roses, L. Bellenand; Paris, Librairie F. Alcan, 1931. «Peuples et civilisations - Histoire générale» # 7.

    Huizinga, Johan. Le déclin du Moyen Âge. Traduit du hollandais par J. Bastin. Préface de Gabriel Hanotaux. Paris, Payot, 1932.

    Le Goff, Jacques. La civilisation de l'Occident médiéval. Nouv éd. Paris, Flammarion, 1999.

    Moore, Robert Ian. La première révolution européenne: Xe-XIIIe siècle. Traduit de l'anglais par Jean-Pierre Bardos. Préface de Jacques Le Goff. Paris, Seuil, 2001.

    Pirenne, Henri, Gustave Cohen et Henri Focillon. La civilisation occidentale au Moyen Âge, du XIe au milieu du XVe siècle. Paris, Presses Universitaires de France, 1941.


    Pensée médiévale

    Canning, Joseph. Histoire de la pensée politique médiévale (300-1450). Traduit par Jacques Ménard. Paris, Cerf; Fribourg, Éditions Universitaires, 2003.

    Gilson, Étienne. La philosophie au Moyen Âge. Des origines patristiques à la fin du XIVe siècle. 2e éd. revue et augm. Paris, Payot, 1947. «Bibliothèque historique».

    Gilson, Étienne. L'esprit de la philosophie médiévale. 2e éd. revue. Paris, Librairie philosophique J. Vrin, 1948. «Études de philosophie médiévale» # XXXIII.

    Libera, Alain de. Penser au Moyen Âge. Paris, Seuil, 1991.

    Libera, Alain de. La philosophie médiévale. 5e éd. Paris, Presses Universitaires de France, 2001. «Que sais-je?» # 1044.

    Wulf, Maurice de. Histoire de la philosophie médiévale. 6e éd. entièrement refondue. Louvain, Institut supérieur de philosophie; Paris, Librairie philosophique J. Vrin, 1934-1947. 3 vol.; I. Des origines jusqu'à la fin du XIIe siècle; II. Le treizième siècle; III. Après le treizième siècle.


    Histoire économique et sociale

    Herlihy, David. La peste noire et la mutation de l'Occident. Traduit de l'anglais par Agnès Paulian. Introduction de Samuel K. Cohn Jr. Paris, G. Monfort, 2000.

    Lacroix, Paul. Manners, Customs, and Dress During the Middle Ages (Case Western Reserve University Library, Cleveland, Ohio, É.-U.) - format PDF.

    Pirenne, Henri. Les villes du Moyen Âge. Essai d'histoire économique et sociale. Bruxelles, M. Lamertin, 1927. Réédition Presses Universitaires de France, 1992.

    Pirenne, Henri. Histoire économique de l'Occident médiéval. Préface de Emile Coornaert. Paris, Desclée de Brouwer ; Bruges, impr. de Desclée de Brouwer, 1951, 668 p. Réédition Éd. d'Aujourd'hui, 1985.

    Pirenne, Henri. Histoire économique et sociale du Moyen Âge. Nouv. éd. revue et mise à jour par Hans Van Werveke. Paris, Presses Universitaires de France, 1969.


    Vie privée

    Jusserand, Jean-Jules. Le sport et les jeux d'exercice dans l'ancienne France. Paris, Plon, 1883.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Linguistique
    Difficultés
    Le Moyen Âge est souvent considéré (à tort) comme une période obscure, une régression par rapport à l'Antiquité.
    Antonymes
    Modernité
    Allemand
    Mittelalter
    Anglais
    Middle Ages
    Espagnol
    Edad media
    Documents Associés
    Harald Höffding
    Philosophie, théologie, âme, Aristote, aristotélisme, monisme, dualisme, science
    Jacques Dufresne
    Cistercien, peste, Moyen Âge
    Jean-Jules Jusserand
    Guy-H. Allard
    Contingence, nation, latinité, chrétienté, appartenance, cité
    Jean-Jules Jusserand
    Le sport au Moyen Âge, chevalerie, tournois, pas d'armes, description des exercices et et des joutes, les fêtes entourant ces rencontres
    Jean-Jules Jusserand
    Origine du mot sport, éducation physique, histoire de l'exercice physique en France, Moyen Âge, chevalerie, tir à l'arc
    Émile Levasseur
    Histoire du travail, travail monastique, développement de la règle bénédictine, Saint Benoît de Nursie, Cluniciens, commerce, privilèges accordés aux monastères, division du travail
    Émile Levasseur
    Travail, artisanat, boutiquiers, commerçants, juifs, Saint Éloi
    Émile Levasseur
    Émile Levasseur
    Travail, esclavage, serfs, domaines seigneuriaux, monastères, redevances
    Raccourcis

    Référence


    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.