• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Lucien de Samosate

    Écrivain grec du IIe siècle. La carrière de Lucien de Samosate, sculpteur malgré lui avant de devenir un rhétoricien accompli, rappelle celle de ces humoristes contemporains, tous un peu cyniques, qui font fortune en allant de ville en ville et de pays en pays, amuser les foules en se moquant des dieux du jour ou en parodiant les classiques. Même s'il connaissait bien les diverses écoles philosophiques, celles de Platon et d'Épicure notamment, Lucien n'était ni philosophe, ni moraliste comme Plutarque l'a été au même moment. Son but n'était pas d'édifier mais d'amuser. Et s'il eut une doctrine, elle consista à parodier les doctrines. Quant à son ironie, elle était plus cynique que socratique.

    «Il faut être superficiel par profondeur» dira Nietzsche. Pensait-il à Lucien? Érasme et Thomas More l'auraient-ils admiré et traduit, s'ils n'avaient trouvé en lui quelque profondeur? Rabelais et Swift s'en seraient-ils inspirés? Ridendo dicere verum! Dire la vérité par le rire! Peut-être existe-t-il des époques où la vérité n'est pas tolérée sous d'autres formes? Décadence?

    Il arrive à Lucien de préférer au rire, un thème nietzschéen: la danse. Évoquant la ronde des astres et l'harmonie du ciel étoilé, il y voit une image de la danse originelle.
    (Voir Rudolf Steiner)

    Biographie

    Jugement d'Érasme
    «Il atteint à de tels sommets par l'agrément de son style, sa fantaisie allègre, son humour ravageur et la causticité de son persiflage, il maîtrise à un point tel l'art de l'allusion émoustillante, se montre si habile à mêler le grave et le badin, le badin et le grave, à dire vrai en se jouant et à se jouer en disant vrai, il sait si bien dépeindre, comme au pinceau, les habitudes, les passions et les sentiments humains et les donner à voir bien plus qu'à lire, qu'aucune comédie, aucune satire ne peut être comparée à ses dialogues, tant pour le divertissement que pour l'utilité.» (Éloge de Lucien par Érasme, cité dans L.-E. Halkin et al., Opera omnia Desiderii Erasmi Roterodami, ordinis primi tomus tertius, Amsterdam, 1972)


    Jugement de M. Croiset
    «Il fut à la fois un remueur d'idées et un créateur de formes. Pamphlétaire, moraliste, conteur, dialecticien, il a une puissance intime qu'on ne trouve en ce temps chez aucun autre. Seul peut-être entre les écrivains de la période romaine; il rappelle par le génie ceux des siècles classiques; il y a en lui de l'Aristophane et du Platon. Il unit la grâce à la force, l'esprit mordant à la clairvoyance, l'ironie charmante à la philosophie et à l'éloquence. Tous les sophistes contemporains, grands hommes pour leur public, ont disparu pour la postérité; lui seul reste vivant et domine son siècle. D'ailleurs aucun plus que lui n'invite à penser. Il incarne l'hellénisme et il en révèle le déclin. Il tourne avec un art merveilleux les ressources du passé à la destruction de ce que ce passé avait édifié. Son importance est aussi grande dans celle des idées que dans celle des formes littéraires.» (Maurice Croiset, Essai sur la vie et les oeuvres de Lucien,Hachette, Paris, 1882)


    Jugement d'Alexis Pierron
    «Quand Lucien se borne à la critique des travers et des ridicules de ses contemporains, il est admirable de bon sens, autant que de verve et d'esprit. Avec quelle franchise impitoyable il démasque les fourberies des sophistes, et met à nu l'indigence philosophique ou littéraire des hommes qui se paraient, aux yeux du peuple, des beaux noms d'orateur et de philosophe! Ce n'est pas Socrate avec son urbanité charmante; mais c'est une raison imperturbable, une inépuisable érudition; ce sont des plaisanteries de bon aloi, et aussi vivement dites que justement appliquées; c'est un art où se sent tout à la fois quelque chose du génie de Platon et quelque chose aussi de la pétulance des anciens comiques.» (Histoire de la littérature grecque, voir ce texte)



    *******


    Lucien, premier auteur de science fiction
    «Il donna naissance à une nouvelle forme littéraire, le dialogue humoristique et il  est généralement considéré comme le premier auteur de science fiction. Dans ses Verae historiae, poursuit André Lange, il imagine la conquête de l’espace. Son explorateur de l’espace découvre une peuplade sélénite qui dispose d’un système d’observation sonore et visuel universel. On peut y voir la première préfiguration de la radio et de la télévision: "Je vis deux merveilles dans le palais du roi ; un puits qui n'était pas fort profond, où en descendant on entendait tout ce qui se disait dans le monde ; et un miroir au-dessus, où en regardant on voyait tout ce qui s'y passait. J'y ai vu souvent mes amis et ceux de ma connaissance, mais je ne sais s'ils me voyaient. Si quelqu'un ne veut pas me croire, quand il y aura été, il me croira."(traduction de Perrot d'Ablancourt, 1683) » - André Lange, Lucien de Samosate (Histoire de la télévision)

    Oeuvres

    Traductions latines
    Dialogi in latinum; versi per Rinuccium Aret. et Joh. Aurispam. Traduction de Rinuccio Aretino, Giovanni Aurispa et Leonardo Bruni. Romae, [s.n.], 1470, [160] p. Comprend notamment : Charon et Mercurius; Timon; Clotho et Radamantus, Palinurus et Charon (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)

    Traductions en langue française
    Oeuvres complètes de Lucien de Samosate. Traduction nouvelle avec une introduction et des notes par Eugène Talbot. Sixième édition. Paris, Hachette, 1912 : tome premier (XXIV-567 p.); tome second (598 p.) - Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF

    Lucien: [oeuvre]. Première partie. Texte en français seul traduit du grec par Nicolas Perrot d’Ablancourt. Nouvelle édition revue et corrigée. Paris, T. Jolly, 1664, [24]-576 p. (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)
    Lucien : [oeuvre]. Seconde partie. Texte en français seul traduit du grec par Nicolas Perrot d’Ablancourt. Nouvelle édition revue et corrigée. Paris, T. Jolly, 1664, [8]-603-[34] p. (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)

    Alexandre ou le faux devin
    Lucius ou l'Ane
    Dialogue des dieux, à propos de Dyonisos

    Histoire véritable, Récit traduit du grec ancien et présenté par Perrot d'Ablancourt, "Les belles infidèles", Arles, Actes Sud, 1988.

    "Histoire véritable", in Romans grecs et latins. Textes présentés, traduits et annotés par Pierre Grimal, Coll. "La Pléiade", Gallimard, Paris, 1958.
     
    Diotima: A Dialogue Comparing Male and Female Love attributed to Lucian of Samosata.

    Documentation

    Jugements sur Lucien et sur son oeuvre

    « La plus étonnante modernité étonne et charme dans Lucien. Ce Grec de la fin de la Grèce et du crépuscule de l’Olympe, est notre contemporain par l’âme et l’esprit. Son ironie d’Athènes commence la « blague de Paris ». Ses dialogues des courtisanes semblent nos tableaux de mœurs. Son dilettantisme d’art et de scepticisme se retrouve dans la pensée d’aujourd’hui. La Thessalie de Smarra, la patrie nouvelle du fantastique s’ouvre devant son âne. Son style même a l’accent du nôtre. Le boulevard pourrait entendre les voix qu’il fait parler sous la Lesché ! Un écho de son rire rit encore, sur nos tréteaux, contre le ciel des dieux… Lucien ! en le lisant, il me semble lire le grand-père de Henri Heine : des mots du grec reviennent dans l’allemand, et tous deux ont vu aux femmes des yeux de violettes. »

    Journal des Goncourt. Mémoires de la vie littéraire. Premier volume 1851-1861. Paris, G. Charpentier et Cie, éditeurs, 1888, entrée de décembre 1858, p. 262.

    Publications

    Croiset, Maurice. Essai sur la vie et les oeuvres de Lucien, 1882.
    Georgiadou, A., Larmour, D. H. J. Lucian's Science Fiction Novel True Histories: Interpretation and Commentary, Mnemosyne, Bibliotheca Classica Batava. Supplementum, no 179, mai 1998.
    Ledos, J.-J. "Utopie, fiction, ancticipation : l'action à distance par les ondes", in Cahiers d'Histoire de la Radiodiffusion, n°63, Paris, janvier-mars 2000.
     Versins, P. Article "Communication" in Encyclopédie de l’utopie, des voyages extraordinaires et de la science-fiction, L’Age d’Homme, Lausanne, 1972.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Données biographiques
    Nationalité
    Italie; Syrie
    Naissance
    125, Samosate (Syrie)
    Documents Associés
    Alexis Pierron
    Biographie de Lucien, scepticisme de Lucien, Lucien moraliste et écrivain, ses romans et poèsies

    Référence


    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.