Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Homme

Les idées relatives à l’essence et à l’origine de l’homme n’ont jamais été moins sûres, plus indéterminées et plus diverses qu’aujourd’hui. Notre époque est celle où, pour la première fois dans les temps historiques, c’est-à-dire depuis environ dix mille ans, l’homme est devenu complètement un véritable problème pour lui-même, où il ne sait plus qui il est, mais en même temps sait qu’il ne le sait pas.»

Ce diagnostic formulé par Max Scheler vers 1930 est encore plus justifié aujourd'hui. Quant aux efforts faits par Scheler pour clarifier les idées sur l'homme, ils revêtent un caractère de plus en plus prophétique au fur et à mesure que se précise à l'horizon l'image du cyborg.

Dans L'homme et l'histoire Scheler distingue cinq grandes idées de l'homme que nous appellerons:

L'homme religieux
L'homo sapiens
L'homo faber
Le sous-homme
Le surhomme

Il convient aujourd'hui de compléter cette liste par le cyborg ou homme-machine et par le seul être sans doute que l'on puisse encore opposer avec quelque chance de succès au cyborg: l'homme intégral.

Au cours de l'histoire, les nouvelles conceptions de l'homme, comme les nouvelles conceptions du monde, ont remplacé les précédentes comme un clou chasse l'autre. Il en est résulté un tragique appauvrissement. L'homme que nous appelons intégral est celui qui retient dans une synthèse originale les éléments positifs des conceptions antérieures.

Articles


De l'homo faber à l'homo sapiens

Jean Proulx
Critique de la technique et de ses recettes faciles pour oublier la condition humaine.

Être clou

Serge Bouchard
Que l'homme soit un clou pour l'homme. Le jeu de mots était irrésistible. L'homme n'est-il pas « en trop » à l'âge de l'homo vendens, lequel achève de discréditer la pensée en faisant passer toutes les valeurs dans l'orbite de la valeur d'é

L'Épitaphe de Villon

François Villon

L'homme-machine ou l'homme intégral?

Jacques Dufresne
«Les idées relatives à l’essence et à l’origine de l’homme n’ont jamais été moins sûres, plus indéterminées et plus diverses qu’aujourd’hui.» Max Scheler a formulé ce jugement vers 1930. La confusion s'e

L'homme affligé à la naissance

Pline l'Ancien
Le spectacle des crimes horribles perpétrés par Néron aurait plongé Pline dans les considérations les plus sombres et les plus pessimistes sur le genre humain. Nulle part peut-être cette amertume ne se fait sentir que dans les premiers passages

L'homme bionique

Jacques Dufresne
Le mal n'est pas d'abandonner l'homme à lui-même et à sa liberté mais de vouloir absolument le transformer en quelque chose de mieux.

L'homme n'est point une énigme

Voltaire
Rarement Voltaire aura croisé un adversaire plus à sa mesure que Pascal. Tout chez l'auteur des Pensées attise la verve ironique du maître de Ferney. Dans cet extrait, il réfute le paralogisme par lequel Pascal démontre l'insondable mystère qu

Où sont passés les hommes au Québec?

Gary Caldwell
Historiquement, les hommes québécois semblent avoir évité les confrontations soutenues avec la femme québécoise. Le féminisme militant des dernières décennies, en légitimant la prise de pouvoir dont on avait jusqu'alors frustré les femmes,

Les conceptions de l'homme

Jacques Dufresne
«Les idées relatives à l’essence et à l’origine de l’homme n’ont jamais été moins sûres, plus indéterminées et plus diverses qu’aujourd’hui.» Max S

Dossiers connexes