• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    Eau

    Le devenir de l'humanité : l'enjeu de l'eau. Conférence de Riccardo Petrella, insistant sur l’importance de la reconnaissance de l’eau comme bien mondial, dans l'intérêt de la sauvegarde de la vie. Cégep de Rimouski, 2 octobre 2009. La symbolique de l'eau dans la Bible

    Définition

    L'eau est à l'origine de la vie sur terre. Pendant longtemps, elle fut considérée comme un élément. Ce n'est qu'au XVIIIe siècle que le physicien Henry Cavendish en fit l'analyse, découvrant ainsi sa structure double, celle d'un corps composé, formé d'oxygène et d'hydrogène. Mais l'eau ne se réduit pas à ce que physiciens et chimistes peuvent en dire. Le point de vue du biologiste est tout aussi intéressant.

    «Aucun organisme vivant ne peut se passer d'eau sous l'une ou l'autre de ses formes. La raison est simple: nos cellules, tout animaux terrestres que nous soyons, vivent dans un milieu aqueux. Elles font donc constamment des échanges chimiques à travers leurs membranes entre le milieu externe, composé du sang et des liquides interstitiels, et le milieu interne des cellules, composé de diverses substances dissoutes dans l'eau. Les organismes vivants sont d'abord composés d'eau, puisqu'il y a de l'eau à l'intérieur et à l'extérieur des cellules.»
    Claude Villeneuve, Eau secours!

    Quant au poète, voici comment il unit le point de vue du physicien et celui du biologiste dans une synthèse ailée. «Considérez une plante, admirez un grand arbre, et voyez en esprit que ce n'est qu'un fleuve dressé qui s'épanche dans l'air du ciel. L'eau s'avance par l'arbre à la rencontre de la lumière. L'eau se construit de quelques sels de la terre une forme amoureuse du jour. Elle tend et étend vers l'univers des bras fluides et puissants aux mains légères.»
    PAUL VALÉRY, Louanges de l'eau

    Le point de vue du prince des gastronomes: «L’eau paraît être la boisson la plus naturelle. Elle se trouve partout où il y a des animaux, remplace le lait pour les adultes, et nous est aussi nécessaire que l’air.

    L’eau est la seule boisson qui apaise véritablement la soif; et c’est par cette raison qu’on n’en peut boire qu’une assez petite quantité. La plupart des autres liqueurs dont l’homme s’abreuve ne sont que des palliatifs; et s’il s’en était tenu à l’eau, on n’aurait jamais dit de lui qu’un de ses privilèges était de boire sans avoir soif.»
    BRILLAT-SAVARIN, «Méditation IX – Des boissons», dans Physiologie du goût, ou Méditations de gastronomie transcendante.Paris, Charpentier, 1839, p. 154.

    Voir notre Glossaire de l'eau

    Enjeux

    Actualité

    «Nous ignorons la valeur de l'eau tant que le puits n'est pas sec.»
    THOMAS FULLER, Gnomologia, 1732

    «Toutes les huit secondes, dans le monde, un enfant meurt d'une maladie liée à la pénurie d'eau potable et de services sanitaires (OMS, 2000). Plus de 1,1 milliard d'humains sont en effet privés d'eau potable et 2,4 milliards, de services sanitaires. Déjà, plus de la moitié des gens des pays en développement souffrent d'au moins une des six principales maladies associées à l'eau, qui tuent, chaque année, plus de cinq millions de personnes, dont près de onze mille enfants tous les jours, soit trois à quatre fois le nombre de victimes des attentats du World Trade Center! Comment alors comprendre le silence assourdissant des médias et le nôtre? Surtout quand ce "supplice de l'eau" est infligé à des millions d'entre nous par bêtise, insouciance et cupidité, comme le montre éloquemment cet ouvrage de Maude Barlow et Tony Clarke: Certes, les États ont convenu, au sommet de Johannesburg, de donner à la moitié des populations qui en sont privées un accès à l'eau potable et aux services sanitaires de base d'ici 2015, mais cela s'est fait au prix de la non-reconnaissance du droit humain fondamental qu'est un accès à l'eau, contribuant ainsi à transformer ce bien commun en marchandise au profit du cartel de l'eau. En outre, viser seulement la moitié des populations affligées, à supposer qu'on atteigne cet objectif, signifie en clair abandonner l'autre moitié à la pénurie et aux maladies qui tueront, au cours de ces treize années, 50 millions de personnes.
    M
    AUDE BARLOW et TONY CLARKE, L'Or bleu, préface de Louise Vandelac (voir documentation)
    Dans de nombreux pays, l'eau est encore un bien gratuit. À l'échelle des nations, comme à celle de la planète, le remède consiste-t-il à considérer l'eau comme un bien commercial, à établir un coût pour chaque litre consommé, avec l'espoir que chacun prenne ainsi conscience du caractère limité de cette ressource? Faudrait-il plutôt suivre la voie indiquée par la coalition Eau Secours ou par Ricardo Petrella et Mario Soarès dans leur Manifeste de l'eau? À quelles conditions, leur contrat mondial de l'eau pourrait-il être voulu et respecté?

    Le mot rival vient du mot rive. Le rival c'est l’habitant de l’autre rive, celui qui pourrait être tenté de prendre plus que sa juste part de ce bien commun essentiel: l’eau. Comment éviter que les habitants des pays lointains ne deviennent rivaux à cause de l’eau, alors même que la rivalité immémoriale entre riverains voisins subsiste et risque même de s’exacerber. L'exemple du sens du partage, qui sera nécessaire quelle que soit la solution administrative retenue, ne devrait-il pas être donné d'abord par les collectivités riches en eau, tel le Québec?

    Essentiel

    La qualité des règles relatives à la répartition et à l’usage de l’eau est un excellent indice de la qualité d’une civilisation. Quelle est, en ce moment, la juste part de l’eau pour chaque être humain? Comment s’assurer que la répartition sera équitable? En dépit des nombreux rapports publiés sur la question, des déclarations, des accords signés, tout semble encore à faire dans ce domaine. Au Canada, le robinet du pauvre coule autant que celui du riche. Il en a été longtemps ainsi dans les autres pays où l'eau est abondante. L'eau y était un bien commun.

    Par opposition à l'inégalité qui se manifeste par la taille des maisons et la puissance des voitures, laquelle est une inégalité naturelle, l'inégalité par rapport à des biens aussi vitaux que l’air et l'eau n'est-elle pas une inégalité contre-nature? La conversion nécessaire à une plus juste répartition ne sera possible que dans la mesure où l'eau retrouvera toute sa richesse symbolique, y compris son caractère sacré, dans la mesure aussi où chacun cessera de se considérer comme le centre du monde et de chercher une confirmation de ce fait dans le débit de son robinet.

    Documentation

    Ressources de l'enseignement supérieur

    Frédéric Lasserre

    Département de géographie, Université Laval, Directeur de l'Observatoire de Recherches Internationales sur l'Eau (ORIE)

    LIVRES
    L'eau dans tous ses états, L'Harmattan.
    L'eau, enjeu mondial: géopolitique du partage de l'eau, Le serpent à plumes.

    COLLOQUES
    L'eau en Amérique du Nord : facteur de coopération, outil de développement ou enjeu de conflit ? Actes du colloque d'octobre 2004.
    Sylvie Paquerot Membre d'ACME politologue et juriste, est chercheure associée à la Chaire du Canada en Mondialisation, Citoyenneté et Démocratie et au Centre d'études sur le droit international et la mondialisation — CÉDIM (UQAM

    CONFÉRENCES
    L'eau, un régime public ou privé dans les Amériques

    LIVRES
    Eau douce, la nécessaire refondation du droit international.
    Un monde sans gouvernail, Enjeux de l'eau douce.
    Michel Patry Président-directeur général de CIRANO. Professeur titulaire, Institut d'économie appliquée. Directeur-adjoint, Corps professoral et planification stratégique, HEC Montréal.

    ÉTUDES
    La gestion déléguée de l'eau: gouvernance et rôle des différents intervenants.
    La gestion déléguée de l'eau: les enjeux.
    La gestion déléguée de l'eau: les options.
    Pour un véritable débat sur la gestion de l'eau au Québec, Encyclopédie de L'Agora.



    L'Or bleu, par Maude Barlow et Tony Clarke, avec préface de Louise Vandelac. L'eau nouvel enjeu stratégique et commercial.
    Le manifeste de l'eau. Pour un contrat mondial, par Ricardo Petrella
    Purification naturelle de l'eau: un embryon de réponse?, par J. L. Marendaz (Faculté des sciences, Université de Lausanne)
    Les plaisirs de l'eau dans le monde romain. Les thermes, les Naumachies.
    Dossier Eau du Courrier de Genève
    Cette eau qu'on ignore, par Laurent Laplante (Dixit Laurent Laplante, 8 mai 2000)
    Histoire d'eau... (Faculté des sciences, Université de Lausanne)
    Council, Privatization of Water Services in the United States: An Assessment of Issues and Experience, Washington, D.C., National Academies Press, 2002, 164 p. On peut en faire ici la lecture en mode image. - La privatisation de l'eau au États-Unis

     

     

    Documents audio

    Conférence d'Ivan Illich : on Water and the History of the Senses - 1984 (Internet Archive)

    Dallas Institute of Humanities and Culture, colloque "What Makes a City: Water and Dreams".

    Première partie

    Deuxième partie



    Document vidéo
    Le cycle de l'eau et l'adéquation besoin-ressources au 21e siècle. Conférence de Ghislain de Marsily (L'Université de tous les savoirs, 18 juillet 2000). Résumé: «Le cycle de l'eau, alimenté en énergie par la «machine» thermique solaire, fait s'évaporer l'eau depuis les continents et les océans, la fait transiter quelques jours dans l'atmosphère, puis retomber en pluie. On donnera les chiffres principaux des volumes d'eau annuels parcourant ce cycle, et les volumes d'écoulement associés. On évoquera aussi l'origine des eaux, dans l'histoire de la terre. On abordera les évolutions possibles de flux annuels sous l'effet des changements climatiques, et leur répartition sur le globe. On parlera ensuite de l'utilisation des eaux par les écosystèmes et par les sociétés humaines, et les évolutions probables des besoins, en fonction de leur nature (alimentation en eau potable, agriculture, industrie). On évoquera alors les difficultés potentielles de satisfaire la demande, et les solutions possibles en fonction des besoins et des coûts. Pour conclure, le problème des crues sera brièvement abordé.»

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2013-04-14
    Loading
    Informations
    Linguistique
    Antonymes
    Feu
    Allemand
    Wasser
    Anglais
    Water
    Espagnol
    Agua
    Documents Associés
    Arthur Rimbaud
    voir, vie
    Jean Proulx
    Sacré, cosmos, être, mythologie
    Léo-Pol Morin
    Paul Valéry
    Mémoire, arbre, lumière
    Claude Villeneuve
    Pollution industrielle, gazon, environnement, responsabilité
    Claude Villeneuve
    Origines de la vie, cellule
    Jacques Languirand
    symbolique de l'eau, mythologie, pollution, besoins en eau
    Josette Lanteigne
    Pollution, cycle de l'eau, eau minérale, eaux de surface, eau lourde, eau potable, eau dure, puits
    Héraclite
    Éléments, devenir, impermanence, âme
    Raccourcis

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.