Dernières modifications

    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Claude Hagège

    Linguiste, professeur au Collège de France

    Biographie

    Label France : Votre livre montre de façon frappante le lien entre la construction politique de la France et la bataille en faveur du français. Le rôle joué par le pouvoir politique en France pour imposer le français comme langue nationale a-t-il des équivalents dans d'autres pays ?

    Claude Hagège : Le fait que l'autorité politique, la monarchie puis la république pour la France, impose une langue ou la soutienne comme une sorte de symbole de son pouvoir est quelque chose de quasiment universel. Cependant, dans le cas de la France, cette politisation a été très précoce, à l'image de la constitution de son unité politique et territoriale, qui dans le cas de l'Allemagne et de l'Italie, par exemple, ne datent que du siècle dernier.


    L'événement fondateur du français comme langue écrite, ce sont les Serments de Strasbourg de 842, par lesquels les petits-fils de Charlemagne, Charles le Chauve pour la future France et Louis le Germanique pour la future Allemagne, concluent une alliance contre leur frère Lothaire, qui se trouve à la tête de ce qui deviendra l'Italie. L'histoire des serments est relatée en latin, excepté la partie dans laquelle les deux rois se jurent fidélité dans la langue "vulgaire" du royaume de l'autre. L'emploi de la langue parlée marque la fin de l'unité de l'empire de Charlemagne et constitue l'acte de naissance de la langue française.

    Deuxième étape politique importante, le règne de François Ier qui voit le développement de la centralisation monarchique et l'extension du domaine territorial du roi. Par l'ordonnance de Villers-Cotterêts de 1539, le roi décide que les différents actes juridiques du royaume se feront, comme il le dit sur un ton fort autoritaire, « en langage maternel français et non autrement », ce qui signifie bien sûr ni en latin ni dans les dialectes régionaux. Le français devient ainsi la langue officielle de l'Etat.

    Il est remarquable de constater en France la continuité à travers les régimes de cet engagement politique en faveur du français comme langue nationale unique : de la monarchie jusqu'à la république en passant par la Révolution de 1789. La loi Toubon de 1994 s'inscrit ainsi dans cette tradition qui fait en France de la langue une affaire éminemment politique. La France est sans doute le pays du monde qui a le plus légiféré en faveur de la langue.

    Source http://www.diplomatie.gouv.fr/label_France/France/FRANCO/HAGEG/hageg.html

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01


    Dons reçus (2019-2020):6100$
    Objectif: 25 000$


    Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2019-2020, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.




    TEST C