• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Chirurgie plastique

    Définition

    Qu’est ce que la chirurgie plastique? Voici la définition que propose le Syndicat national de chirurgie plastique reconstructrice et esthétique (France) :

    «Appellation globale de notre spécialité, elle englobe la totalité des interventions qui modifient, réparent ou embellissent les téguments et les formes. On distingue : - la chirurgie Réparatrice qui apporte une transformation allant de "l’anormal ou pathologique" vers le "normal", exemple les malformations congénitales ou les séquelles de brûlures ou de morsure ou encore les séquelles d’accidents ou de chirurgie destructrice après cancer. Il s’agit de réparer un défaut et de tendre vers la plus grande amélioration possible mais en apportant en contrepartie des cicatrices et parfois des opérations répétées. (...).
    - la chirurgie Esthétique qui fait passer du "normal" vers le "beau" hors contexte de maladie (...). » Source: Questions les plus fréquentes (site du Syndicat national de chirurgie plastique reconstructrice et esthétique)

    Enjeux

    Les États-Unis servant de modèle dans ce domaine, la chirurgie esthétique connaît une forte croissance au début du second millénaire, notamment parmi les jeunes.

    Les problèmes que soulève cette pratique sont évidemment psychologiques, mais aussi raciaux et économiques.

    Problèmes raciaux

    Aux États-Unis, divers immigrants, les Juifs et les Italiens en particulier, furent atteints par les règles de standardisation de la beauté. Ces Cyranos malgré eux étaient identifiés par leur nez. Et pour avoir accès aux emplois offerts, beaucoup choisirent de se faire faire une chirurgie du nez conforme aux critères de beauté imposés par le old stock. Ce nez qui provoquait des préjugés, ils se le firent redresser. Et, paradoxalement, ce furent les nouveaux arrivants, déjà amputés de leur passé, de leurs traditions, de leurs cultures vivantes, qui se virent dans l’obligation de se départir d’un des traits héréditaires les plus riches sur le plan de l’identité et de la beauté personnelle et raciale. Melting Pot, a-t-on dit, pour désigner l’intégration si réussie aux USA des immigrants des diverses vagues. Un mélange? Oui, mais après élimination des légumes négatifs!

    Problèmes économiques

    En 1993, deux économistes, Daniel Hamermesh et Jeff Biddle, démontrèrent «que la beauté était une matière première, un produit dont on pouvait calculer la valeur. Les personnes attrayantes font plus d’argent. Une belle apparence fait gagner 5 % de plus à l’heure, alors que la perte est de 7 % pour la personne d’allure ordinaire. Quel que soit le type de travail, qu’on soit à Hollywood ou ouvrier, les personnes qui paraissent bien (good looking) gagnent plus d’argent». (ELIZABETH HAIKEN, Venus Envy, A History of Cosmetic Surgery, Baltimore and London, Johns Hopkins Paperbacks Edition, 1999, 370 p.)

    Essentiel

    «Les attitudes profondes face à la chirurgie esthétique dépendent de la conception que l’on a des rapports de l’âme et du corps. Selon que l’on considère le corps comme un instrument ou comme un signe de l’âme, on est plus ou moins favorable à la chirurgie esthétique. C’est par le visage surtout que le corps se manifeste en tant que signe. La chirurgie esthétique appliquée au visage le réduit à un instrument semblable aux biceps.

    Jeunes ou vieux, certains visages nous repoussent! D’autres nous attirent absolument, qui souvent ne correspondent pas aux canons de la beauté classique, ou plastique! Dans le visage le plus jeune, il y a une mobilité des traits qui est l’esquisse, tout de suite effacée, des rides d’expression qui se formeront avec le temps et qui laissent entrevoir la façon dont il vieillira. C’est cette mobilité qui nous séduit ou nous repousse. Sur le visage refait, cette mobilité n’existe plus; une essentielle manifestation de la vie a disparu.

    Certains visages de vieillards sont fascinants précisément parce qu’on y lit comme dans des couches géologiques, les divers âges de la vie. Telle expression fugace, et qu’il faut savoir saisir au vol, sur le visage de ma mère ou de ma grand-mère, et c’est la fillette de cinq ans, gourmande ou espiègle, qui ressurgit. Ou, tout au contraire, dans ces traits durement sculptés — je pense au visage de Sénèque — quelle synthèse de toutes les passions, de toutes les contradictions, de toutes les illusions, de toutes les jouissances d’une longue vie. Certains visages de vieillards sont un concentré de civilisation. Et pourtant, ils gardent leur secret, leur mystère, que n’a pas défloré l’indiscret scalpel. On est devant un être humain, devant l’éphémère, réelle et déchirante union d’un corps et d’une âme dont chacun des traits du visage témoigne.»

    HÉLÈNE LABERGE, Une histoire de la chirurgie plastique, L'Agora, vol. 8, no 2.

    Documentation

    Sander L. Gilman, Making the Body Beautiful: A Cultural History of Aesthetic Surgery, Princeton University Press, 1999. On peut lire en ligne le sommaire et le premier chapitre.

    Document sonore: La chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique. Conférence de Éric Arnaud (L’Université de tous les savoirs, 20 mars 2000). Vous pouvez en faire l'écoute en Real Audio (Telerama.fr).

    Documents vidéo:

    La beauté à tout prix. Vous pouvez écouter en Real Video ce reportage de l’émission Zone Libre (Radio-Canada, 30 mars 2001): "Notre société valorise la beauté, qui revêt souvent des critères bien précis et uniformes. Pour certains, elle devient un véritable culte. Le prix à payer pour «parfaire» leur corps — des centaines, voire des milliers de dollars — ne leur apparaît pas trop élevé. Et leur rêve s’achète auprès de médecins, qui leur vendent leur idéal physique dans un cabinet privé. Liposuccions, plasties mammaires, greffes de cheveux, implants pectoraux, liftings du visage sont parfois présentés comme une solution rapide et efficace de parvenir à leur but. Mais... il y a un mais."

    Les dessous psychologiques de la chirurgie esthétique. Vous pouvez écouter en Real Video un entretien de Maurice Mimoun, chirurgien plasticien, avec Jean-Louis Servan-Schreiber (Psycho-Philo, 16 novembre 1999).
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Documents Associés
    Hélène Laberge
    Temps, vieillesse, beauté, racisme, eugénisme
    Jacques Dufresne
    Téléréalité, incarnation, corps, âme, intérieur, extérieur, remodelage,
    Jacques Dufresne
    Téléréalité, incarnation, corps, âme, intérieur, extérieur, remodelage,
    Raccourcis

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.