• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition

    Céraiste vulgaire

    Définition



    Céraiste vulgaire. Cerastium fonfanum

    Si petite et pourtant mauvaise herbe!

    Pour le texte qui suit, ©Imprimeur de la reine pour l'Ontario, reproduction pour usage non commercial autorisée.

    «Tiges et rhizomes : Tiges presque couchées, pouvant atteindre 50 cm (2 pi) de longueur, portant de courts rameaux verticaux, ou, lorsque la plante pousse parmi des plantes plus grandes, portant des tiges dressées, garnies d'une pilosité dense, mais très fine et douce, souvent légèrement poisseuses, vert foncé, de section ronde et à noeuds renflés.

    Feuilles :
    Feuilles opposées (2 par noeud), sessiles, ovées (1-2 cm, 2/5-4/5 po de longueur) à extrémité pointue, couvertes de poils (a) pouvant atteindre 2 mm (1/12 po) de longueur, d'où le terme « à oreille de souris ».

    Fleurs et fruits :
    Fleurs blanches, étalées ou en bouquets compacts portées par de longs rameaux et des pédicelles mesurant jusqu'à 12 mm (1/2 po); 5 sépales verts, velus, sensiblement aussi longs que les 5 pétales blancs, qui sont profondément découpés, soit de 4 à 6 mm (1/6-1/4 po) de longueur; capsule cylindrique (b) et droite ou légèrement courbée, de 8 à 10 mm (1/3-2/5 po) de longueur, de couleur claire ou paille, dont le dessus s'entrouvre par 10 petites dents (c) et libère de nombreuses graines minuscules brun rougeâtre, rondes ou à quatre facettes, faisant environ 0,75 mm (1/30 po) de longueur. Floraison et fructification depuis la fin du printemps jusqu'aux premières gelées.


    Habitat : Le céraiste vulgaire est commun partout en Ontario et se rencontre dans presque tous les milieux : jardins, pelouses, champs, pâturages, prairies, creux de terrains humides, affleurements rocheux, zones sablonneuses sèches et bois humides. C'est une des mauvaises herbes des pelouses les plus communes et les plus tenaces; elle est parfois assez touffue pour devenir gênante dans les jardins et dans les champs.

    Espèces similaires :
    Elle se distingue des autres céraistes, de la stellaire à feuilles de graminées et de la sabline à feuilles de serpolet par ses tiges nettement velues, ses feuilles sessiles garnies de longs poils (a) sur les deux faces, et par ses capsules cylindriques de couleur claire.»

    Essentiel

    Pourquoi, pourquoi faut-il la piétiner avant de la voir?

    Documentation

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading

    Référence


    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.