Dernières modifications

    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Céraiste vulgaire

    Définition



    Céraiste vulgaire. Cerastium fonfanum

    Si petite et pourtant mauvaise herbe!

    Pour le texte qui suit, ©Imprimeur de la reine pour l'Ontario, reproduction pour usage non commercial autorisée.

    «Tiges et rhizomes : Tiges presque couchées, pouvant atteindre 50 cm (2 pi) de longueur, portant de courts rameaux verticaux, ou, lorsque la plante pousse parmi des plantes plus grandes, portant des tiges dressées, garnies d'une pilosité dense, mais très fine et douce, souvent légèrement poisseuses, vert foncé, de section ronde et à noeuds renflés.

    Feuilles :
    Feuilles opposées (2 par noeud), sessiles, ovées (1-2 cm, 2/5-4/5 po de longueur) à extrémité pointue, couvertes de poils (a) pouvant atteindre 2 mm (1/12 po) de longueur, d'où le terme « à oreille de souris ».

    Fleurs et fruits :
    Fleurs blanches, étalées ou en bouquets compacts portées par de longs rameaux et des pédicelles mesurant jusqu'à 12 mm (1/2 po); 5 sépales verts, velus, sensiblement aussi longs que les 5 pétales blancs, qui sont profondément découpés, soit de 4 à 6 mm (1/6-1/4 po) de longueur; capsule cylindrique (b) et droite ou légèrement courbée, de 8 à 10 mm (1/3-2/5 po) de longueur, de couleur claire ou paille, dont le dessus s'entrouvre par 10 petites dents (c) et libère de nombreuses graines minuscules brun rougeâtre, rondes ou à quatre facettes, faisant environ 0,75 mm (1/30 po) de longueur. Floraison et fructification depuis la fin du printemps jusqu'aux premières gelées.


    Habitat : Le céraiste vulgaire est commun partout en Ontario et se rencontre dans presque tous les milieux : jardins, pelouses, champs, pâturages, prairies, creux de terrains humides, affleurements rocheux, zones sablonneuses sèches et bois humides. C'est une des mauvaises herbes des pelouses les plus communes et les plus tenaces; elle est parfois assez touffue pour devenir gênante dans les jardins et dans les champs.

    Espèces similaires :
    Elle se distingue des autres céraistes, de la stellaire à feuilles de graminées et de la sabline à feuilles de serpolet par ses tiges nettement velues, ses feuilles sessiles garnies de longs poils (a) sur les deux faces, et par ses capsules cylindriques de couleur claire.»

    Essentiel

    Pourquoi, pourquoi faut-il la piétiner avant de la voir?

    Documentation

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01

    Référence



    Dons reçus (2019-2020):6100$
    Objectif: 25 000$


    Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2019-2020, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.




    TEST C