• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Vésale André

    Médecin flamand de la Renaissance, considéré comme le père de l'anatomie moderne.



    Biographie

    "Le restaurateur de l’anatomie, naquit d’une famille d’origine allemande, le 31 décembre 1514, à Bruxelles. Il étudia le latin et le grec à Louvain, puis la médecine à cette Université, à celle de Montpellier et à celle de Paris, où il eut pour maîtres Guido Guidi, Jacques Dubois et Gauthier d’Anderbach. Son zèle pour l’anatomie lui faisait mépriser les préjugés et les exigences de son temps; on le vit passer des nuits entières à déterrer des cadavres, soit à la butte de Montfaucon, soit au cimetière des Innocents. La guerre le força de revenir à Louvain où il enseigna l’anatomie, puis, en 1534, il entra comme chirurgien dans l’armée de l’empereur. Il prit le bonnet de docteur à Bâle en 1537, et deux ans après fut appelé à occuper la chaire d’anatomie à Padoue; il la conserva jusqu’en 1546 et fit dans l’intervalle des leçons à Bologne et à Pise, et même à Bâle (1542), lorsqu’il surveillait l’impression de son grand ouvrage : De humani corporis fabrica, libri VII. Bâle, 1543, in-fol., avec très-belles figures; Zurich, 1551, 1573, in-fol.; Bâle, 1555, 1563, in-fol.; Paris, 1564, in-fol.; Venise, 1568, in-fol., et nombreuses éditions, puis du De corporis humani fabrica librorum epitome, Basileae, 1542, in-fol., avec plusieurs autres éditions. Paris, 1560, in-8o; Cologne, 1600, in-fol; Amsterdam, 1642, in-fol.; Bâle, 1642, in-fol., max., etc.

    En 1546, de retour à Bâle, il y enseigna quelque temps. La publication de son grand ouvrage souleva une tempête contre lui; Sylvius et Eustachi (de Rome), surtout, l’attaquèrent avec violence; pour répondre au dernier, il revint en Italie. Depuis 1543 Vésale était le premier médecin de Charles-Quint, qui sut le protéger contre ses ennemis; il occupa la même charge auprès de son successeur Philippe II, et pendant quelque temps jouit d’une position brillante à la cour de Madrid; ses succès dans la pratique étaient extraordinaires. Mais il commit la faute de révéler dans des écrits les scandales du clergé : à partir de ce moment ses ennemis devinrent innombrables. Pour leur échapper il fit un pèlerinage à Jérusalem en 1564; au retour, il fit naufrage sur les côtes de l’île de Zante et mourut peu après, le 15 octobre 1564.

    Outre les ouvrages déjà cités, nous mentionnerons de Vésale ses six planches anatomiques (Venise, 1538, in-fol.) et : Anatomicarum Gabrielis Fallopii observationum examen. Madrid, 1561, in-4o; Venise, 1564. – Chirurgia magna in septem libros digesta. Venise, 1569, in-8o, etc."

    L. Hahn, article «André Vésale», dans: A. Dechambre et L. Lereboullet (dir.); L. Hahn (dir.-adjoint), Dictionnaire encyclopédique des sciences médicales. Cinquième série. Tome troisième, Vér-Zyt. Paris, G. Masson , Asselin et Houzeau, 1889, p. 190-191.

    Oeuvres

    De Humani Corporis Fabrica Libri Septem (1543)

    Documentation

    Anatomy of an Anatomy Text, University of Chicago Magazine, vol. 93, no 3, février 2001. Présentation du De Humani Corporis Fabrica Libri Septem de Vésale
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Données biographiques
    Nationalité
    Belgique; Grèce
    Naissance
    31 / 12 / 1514, Bruxelles
    Déces
    15 / 10 / 1564
    Raccourcis
    Vésale, pièce de théâtre de Patrick Roegiers (Théâtre National Communauté Wallonie Bruxelles)
    Timbres représentant Vésale (Belg.)

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.