• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Sport

    Histoire chronologique du sport

    L'Agora
    Cette chronologie a paru dans le fascicule sur le sport durable du magazine L'Agora, automne 2004. Les auteurs se sont intéressés davantage au développement des idées et à l'évolution des mentalités face au sport qu'aux exploits sportifs.
    ANTIQUITÉ
    5e millénaire av.
    Des moines taoïstes regroupent un ensemble d'exercices de thérapie par le mouvement destinés à assurer l'immortalité de l'âme, connu par la suite sous le nom de Kung-fu. On retrouvera dans l'Atharvavéda, un recueil d'hymnes indiens, datant du 1er millénaire, des règles similaires.

    1225 av.
    Selon la Légende de la Toison d'Or, Jason, chef des Argonautes, aurait institué, à Lemnos, le premier concours de penthatle, qui aurait remporté par Pelée.

    884 av. Le roi Iphistos d'Élide rétablit les Jeux d'Olympie pour contenter la Pythie qui en avait fait la condition pour que les Dieux interviennent et protègent Élis de l'épidémie de peste qui y sévissait.

    776 av. Corœbus, un cafetier d'Élis qui avait emporté le dromos, l'unique épreuve des Jeux et le premier athlète connu de l'histoire des Jeux olympiques. L'historien grec Timée proposa que les olympiades servent de repères chronologiques. Bernard Jeu estime que cet événement marque le début du sport en Occident

    Ve siècle av.
    L'idéal athlétique trouve son chantre en Pindare qui relate dans ses Hymnes olympiques la gloire des héros du stade. Platon, dans la République, s'intéresse avant tout à la gymnastique, équilibrée par l'étude de la musique, comme moyen de former les défenseurs de la Cité. La grande contradiction entre la vision idéaliste du sport et la vision utilitariste est déja cristallisée dans ce dialogue entre le poète et le philosophe.

    Hérodicos de Sélymbrie élabore, pour se guérir de la maladie, un ensemble d'exercices incluant la marche, la lutte, les bains qu'il consigne dans Du régime, un des premiers traités de gymnastique médicale, longtemps attribué à Hippocrate (460-377 av. J.-C.).

    416 av.
    L'influence de l'argent pénètre l'enceinte du stade lorsque Alcibiade, un riche Athénien, décide d'aligner 7 chars dans la course pour s'assurer de remporter la palme.

    396 av.
    Scandale à Olympie. On découvre le subterfuge de Callipeteira de Rhodes, fille d'un olympionike, qui s'était déguisée en homme pour déjouer l'interdiction faite aux femmes d'assister aux Jeux. Certains avancent que cette interdiction tenait avant tout à la nudité des athlètes. Les femmes tenaient leurs propres jeux à Olympie, les Jeux Héréens, en l'honneur de la déesse grecque de la fécondité.

    IIe siècle apr.
    Galien (131-199), médecin grec attaché aux empereurs romains, disciple d'Hippocrate, revendique l'art de la gymnastique pour la science médicale. Il est le premier à étudier l'effet des exercices sur le développement de la musculature.

    393 ou 394 apr.
    L'empereur romain Théodose abolit les fêtes païennes, dont les Jeux olympiques.


    MOYEN ÂGE
    1369
    Une ordonnance de Charles V enjoint ses sujets de délaisser les jeux populaires pour se consacrer à l'apprentissage des arts guerriers.

    1559
    Le roi Henri II meurt à la suite d'une joute lorsque la lance de son adversaire perce sa visière et l'atteint au cerveau.

    1569
    Publication à Venise de De Arte gymnastica, de Mercurialis. Premier grand traité de gymnastique publié depuis l'Antiquité, Mercurialis résume et classe toute les connaissances transmises depuis l'Antiquité sur ce sujet.

    1580
    Montaigne publie ses Essais. L'âme loge dans le cerveau et souffre des mêmes maux dont souffrent le corps. Il faut dans l'éducation de l'homme complet tenir compte du corps aussi bien que de l'esprit.

    1587
    François de la Noue propose en ses Discours politiques et militaires, une série de réformes comportant notamment la création d'Académies royales où l'on redonnerait place à l'éducation du corps.


    XVIIe et XVIIIe
    1612
    La corporation des paumiers obtient des lettres patentes de Louis XIII leur confirmant la promesse de ne pas autoriser de nouveaux jeux, pour éviter toute concurrence avec le jeu de paume.

    1628-1641
    Descartes décrit le corps comme un automate. La métaphore de la machine s'applique à l'homme dont l'âme et le corps sont séparées en substance pensante et substance étendue.

    1680
    Borelli, élève d'un disciple de Galilée, publie De Motu Animalium, dans lequel il décrit l'architecture musculo-squelettique du corps. Il ouvre la voie à la conception biomécanique du corps.

    1762
    Jacques Ballexserd, un médecin suisse, publie en 1762 sa Dissertation sur l'éducation physique des enfans depuis leur naissance jusqu'à l'âge de leur puberté. Il semble que ce soit le première utilisation de l'expression «éducation physique».

    Dans Émile ou De l'éducation, Rousseau centre le développement de son jeune pupille sur la nature. Le corps enracine l'esprit par son contact avec le monde physique.


    XIXe SIÈCLE
    1814
    Pehr Ling ouvre une école de gymnastique à Stockhom où il enseigne sa méthode de gymnastique, connue sous le nom de gymnastique suédoise.

    1823
    Premier match de rugby, à l‘école publique de Rugby, Angleterre

    1828
    Thomas Arnold devient recteur au collège de Rugby. Le sport devient un outil dans la formation de la volonté et caractère moral de la jeunesse.

    1859
    Lors d’une conférence à Berlin, Ernst Curtius plaida pour la restauration des Jeux olympiques

    1863
    Fondation en Angleterre de la Football Association

    1868
    Hirn applique au corps humain les principes de la thermodynamique. Le corps machine devient corps énergétique.

    1871
    La fédération anglaise de rugby est créée par les clubs du district de Londres qui établissent clairement les règles du rugby

    1872
    Premier match international de l‘histoire du football disputé entre l‘Angleterre et l‘Ecosse à Londres

    1875
    Fouilles systématiques de l'Allemand Ernst Curtius à Olympie
    3 mars : première partie de hockey organisée au Canada

    1882
    Étienne-Jules Marey décompose à l'aide de la chronophotographie le mouvement d'un coureur. Ses expériences inaugurent l'ère de l'analyse scientifique du mouvement dans le sport.

    1887
    Fondation, par Georges de Saint-Clair, de l'Union des Sociétés de Course à Pied de France, qui deviendra, deux ans plus tard, l'Union des Sociétés Françaises des Sports Athlétiques (U.S.F.S.A.) Cette fédération aura le contrôle du sport amateur français jusqu’en 1920

    1894
    À l'initiative de de Pierre de Coubertin, ouverture le 16 juin, à la Sorbonne (Paris), d'un congrès sportif international (2 000 délégués de 12 pays y prennent part). Le 23 juin, on adopte à l’unanimité la décision de ressusciter les jeux Olympiques.

    1896
    6-15 avril. Premiers jeux olympiques de l'ère moderne, à Athènes, en Grèce. Ces jeux se feront sans le soutien financier du gouvernement grec.

    1900
    Jeux de Paris. Pour la premières fois des femmes y prennent part. Cependant, elles ne concourent que dans deux sports, le tennis et le golf, et leurs épreuves se déroulent en marge des Jeux.


    XXe SIÈCLE
    1904 Sept fédérations européennes se regroupent pour former la FIFA (Fédération Internationale de Football Association)

    Georges Hébert, expérimente sur une troupe de 1200 soldats sa méthode naturelle, qu'il oppose à la gymnastique suédoise de Ling. En 1925 il publiera Le sport contre l'éducation physique dans lequel il dénonce la spécialisation des disciplines sportives modernes, à la différence de l'éducation physique qui s'intéresse au développement physique complet de ceux qui la pratique.

    1920
    Jeux d'Anvers, en l'absence de l'Allemagne. Les autres nations vaincues ne sont pas invitées. Pour la première fois un critère d'exclusion basé sur des considérations politiques est appliqué.

    1924
    Jeux de Paris. Première radiodiffusion des épreuves olympiques. Premiers Jeux d'hiver à Chamonix

    1928
    Jeux d'Amsterdam. Les femmes sont admises aux épreuves d'athlétisme et de gymnastique. La flamme olympique est allumée pour la première fois.

    1930
    Première Coupe du Monde de football en Uruguay.

    1936
    Jeux olympiques de Berlin, les premiers organisés par un État totalitaire avant ceux de Moscou, en 1980. La télévision fait une apparition discrète. En effet, l'ouverture des jeux était télévisée pour quelques appareils installés dans vingt-et-un auditoriums en Allemagne

    1952
    Jeux d'Helsinki, en Finlande : réintégration de l’Allemagne, admission d’Israël et 1ère participation soviétique

    1956
    Jeux de Melbourne. Premier boycott politique lors d'un événement olympique.

    1960
    Jeux de Rome, les premiers à être entièrement retransmis à la télévision.

    Les Jeux paralympiques, sur la proposition de sir Ludwig Guttman, sont présentés aux Jeux d'été (1976 pour les Jeux d'hiver).

    1976
    La gymnaste Nadia Comaneci obtient la première note parfaite de l'histoire des Jeux Olympiques

    1988 Jeux d'hiver de Calgary: des professionnels de hockey sur glace sont admis à participer. Les athlètes professionnels seront aussi admis aux jeux d'été de Séoul.

    Voir également la chronologie consacrée au dopage sportif
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    L'auteur

    L'Agora
    Mots-clés
    Histoire du sport, éducation physique
    Documents associés
    Jacques Dufresne
    Claude Galien
    Alain
    Sport, esthétique de l'athlète, immortalité de l'athlète
    Pierre Coubertin
    Histoire du sport, Grèce antique, Antiquité, le sport dans l'antiquité, religion de l'athlétisme, le gymnase grec, éducation physique
    José Ortega y Gasset
    Pierre Coubertin
    Histoire du sport moderne, éducation physique, développement d'une pédagogie sportive, Jeux Olympiques, leur rétablissement
    Jean-Jules Jusserand
    Guillaume Depping
    La force physique dans l'Antiquité, les athlètes célèbres, Milon de Crotone, Théagène, Polydamus, l'empereur Commode
    Jean-Jules Jusserand
    Sport, éducation physique, Louis XIV, équitation, art équestre, académies, chasse, escrime
    Stéphane Stapinsky

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.