• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition

    Le regret des joujoux

    Émile Nelligan
    Nostalgie de la jeunesse qui pourrait être celle du grand âge...
    Toujours je garde en moi la tristesse profonde
    Qu'y grava l'amitié d'une adorable enfant,
    Pour qui la mort sonna le fatal olifant,
    Parce qu'elle était belle et gracieuse et blonde.

    Or, depuis je me sens muré contre le monde,
    Tel un prince du Nord que son Kremlin défend,
    Et, navré du regret dont je suis étouffant,
    L'Amour comme à sept ans ne verse plus son onde.

    Où donc a fui le jour des joujoux enfantins,
    Lorsque Lucile et moi nous jouions aux pantins
    Et courions tous les deux dans nos robes fripées?

    La petite est montée au fond des cieux latents,
    Et j'ai perdu l'orgueil d'habiller ses poupées...
    Ah! de franchir si tôt le portail des vingt ans!

    Source

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    L'auteur

    Émile Nelligan
    Poète québécois
    Mots-clés
    Nostalgie
    Extrait
    Toujours je garde en moi la tristesse profonde
    Documents associés
    Rick Smith, Bruce Laurie
    Chimie, Pétrole, Autisme. cancer, obésité, hyperactivité, Perturbateur endocrinien
    Albert Lozeau
    maison, logement, mouvement, changement
    François-Xavier Garneau
    explorations, Amérique du Nord, La Vérendrye, Empire français, Nouvelle-France, Amérindiens
    José Ortega y Gasset
    Animal, chasse, sens (physiol.)
    Pierre Emmanuel
    Christian Lamontagne
    Karma, Conséquences, Action, Effet papillon, Hétérotélie
    H.Gilbert Welch
    Neuroblastome, Guérison spontanée, Cancer, Surveillance, Évolution spontanée de la maladie
    Jacques Dufresne
    Louis Painchaud, Paul-Hubert Poirier
    Confession publique, Grande Église

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.