• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Dossier: Coccinelle

    La coccinelle asiatique s'apprête à retourner dans la nature

    Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec
    À la faveur du temps doux des derniers jours, on peut observer de plus en plus de coccinelles asiatiques qui s'activent sous les chauds rayons du soleil, particulièrement sur le bord des fenêtres. Elles sont parfois des milliers et dérangent bien des citoyens et citoyennes. Aprèsavoir profité du confort de nos habitations pour se protéger du froid pendant l'hiver, elles n'ont qu'une idée en tête: retourner vers l'extérieur qui constitue leur milieu naturel pendant la belle saison.

    Que faire de toutes ces coccinelles asiatiques massées dans les maisons?


    On peut tout simplement favoriser leur départ vers l'extérieur en ouvrant les fenêtres et en retardant l'installation des moustiquaires. Si la nuisance est insupportable, l'utilisation de l'aspirateur peut s'avérer nécessaire.

    L'utilisation de pesticides n'est surtout pas recommandée.

    Originaire du Sud-Ouest asiatique, la coccinelle asiatique a été introduite il y a une vingtaine d'années en Amérique du Nord par les Américains pour être utilisée comme prédateur d'insectes dans certaines cultures. Par la suite, l'expansion de cette coccinelle a été fulgurante. En quelques années seulement, elle s'est établie presque partout en Amérique du Nord. Son arrivée au Québec, qui date de 1994, résulte de l'expansion de son aire de distribution à partir des Etats-Unis.


    Au stade adulte, la coccinelle asiatique mesure environ 7 mm de long et se présente sous plusieurs colorations différentes, d'orange à noir. De la mi-avril à la mi-octobre, on la trouve dans les milieux agricoles et forestiers, où elle se nourrit d'une grande variété de pucerons, de cochenilles et d'acariens nuisibles. C'est un redoutable prédateur qui constitue une solution
    alternative aux insecticides de synthèse.


    Paradoxalement, l'introduction de la coccinelle asiatique a eu deux effets indésirables. D'abord, pour contourner le problème des hivers rigoureux, la coccinelle asiatique a adopté un comportement particulier. À l'automne, elle envahit par milliers les habitations afin de se protéger du froid. Ce comportement d'agrégation a suffi pour lui conférer un statut d'insecte nuisible auprès de nombreux citoyens! De plus, la coccinelle s'est tellement adaptée à nos conditions climatiques qu'elle pourrait déloger des espèces de coccinelles indigènes et avoir un impact négatif sur la diversité biologique de nos communautés d'insectes!


    Pour plus d'information, consultez le dépliant sur la coccinelle asiatique à l'adresse Internet suivante: www.agr.gouv.qc.ca/dgpar/arico/coccinelles/ .

    Source

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    L'auteur

    Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec
    Mots-clés
    écologie, prédateur, biodiversité
    Documents associés
    Victor Hugo
    amour, baiser, créature divine

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.