Érudition

Essentiel


Les qualités...

« … les qualités des historiens du détail : la patience et l’assiduité dans les recherches, le courage de s’aventurer dans ces terribles catacombes de paperasses et de poussière que sont les Archives, un habileté très remarquable pour tirer parti, mettre en valeur les pièces qu’il(s) découvre(nt). »

... et les défauts des érudits

« … le défaut capital des érudits, chez lesquels les idées directrices n’existent pour ainsi dire jamais ; qui s’attardent trop souvent à étudier, fouiller, éplucher jusqu’à la minutie des questions plutôt secondaires, et avec un merveilleux instrument de travail n’arrivent qu’à des résultats de portée nulle parce qu’ils choisissent leurs sujets sans discernement. Tout leur rôle – certes précieux si l’on veut bien ne pas en exagérer la portée – est d’amasser et de cataloguer des matériaux qui seront utilisés par les historiens futurs. Mais de telles recherches ne prennent un intérêt que lorsqu’elles portent sur un passé de faits, d’événements, de circonstances, de production artistique, de vies publiques ou privées dont l’étude peut être une contribution à l’histoire d’un moment, d’une époque – pour nous résumer, lorsque l’histoire de détail se rattache à l’histoire générale. »

Charles Merki, chronique « Archéologie, voyages », Mercure de France, no 183, février 1905, p. 446-447

Essentiel


Les qualités...

« … les qualités des historiens du détail : la patience et l’assiduité dans les recherches, le courage de s’aventurer dans ces terribles catacombes de paperasses et de poussière que sont les Archives, un habileté très remarquable pour tirer parti, mettre en valeur les pièces qu’il(s) découvre(nt). »

... et les défauts des érudits

« … le défaut capital des érudits, chez lesquels les idées directrices n’existent pour ainsi dire jamais ; qui s’attardent trop souvent à étudier, fouiller, éplucher jusqu’à la minutie des questions plutôt secondaires, et avec un merveilleux instrument de travail n’arrivent qu’à des résultats de portée nulle parce qu’ils choisissent leurs sujets sans discernement. Tout leur rôle – certes précieux si l’on veut bien ne pas en exagérer la portée – est d’amasser et de cataloguer des matériaux qui seront utilisés par les historiens futurs. Mais de telles recherches ne prennent un intérêt que lorsqu’elles portent sur un passé de faits, d’événements, de circonstances, de production artistique, de vies publiques ou privées dont l’étude peut être une contribution à l’histoire d’un moment, d’une époque – pour nous résumer, lorsque l’histoire de détail se rattache à l’histoire générale. »

Charles Merki, chronique « Archéologie, voyages », Mercure de France, no 183, février 1905, p. 446-447

Articles


Portrait d'un érudit du 19e siècle

Charles-Augustin Sainte-Beuve
Portrait de l'érudit français du 19e siècle Charles Magnin.

Archilecteur

Roland Houde



Articles récents

  •  

    Les mots ont une vie eux aussi

    Pierre Biron
    Les mots naissent, évoluent dans leur structure, se répandent, accouchent d’un autre sens, livrent vérités ou m

  •  

    Lovelock James

    Jacques Dufresne
    James Lovelock est né le 26 juilllet 1919; il est mort le 26 juillet 2022. Gaia a mauvaise presse en cet automne 2022 en raison de la conceptio

  •  

    Culture médicale: un ABC

    Jacques Dufresne
    La culture médicale est la première condition de l'autonomie des personnes face à un marché de la santé o&ugrav

  •  

    Gustave Thibon, un Nietzsche chrétien

    Jacques Dufresne
    On a comparé Gustave Thibon à Pascal et Gabriel Marcel a reconnu en lui un Nietzsche chrétien, mais il eut encore plus d’af

  •  

    Pause ton écran

    Jacques Dufresne
    À propos du site Pause ton écran, consacré à des mises en garde contre la dépendance aux écrans et de Cather

  •  

    Ottawa n'est pas Rome

    Marc Chevrier
    Pourquoi le français n’est-il pas au Canada ce que le grec fut à Rome? Une version espagnole suit.

  •  

    L'inflation généralisée

    Jacques Dufresne
    L’inflation, un mal multiforme et universel ? Le premier sens que le CNRTL donne au mot est  médical : enflure, inflammation. L

  •  

    Pâques et les calendriers

    Jacques Dufresne
    Notre attention a besoin d’être tirée chaque jour vers le haut, et vers le zénith lors de grandes fêtes comme Pâ