Loumet Intergénération

Régis Barraquier
Voici, à Pamiers, au cœur du pays cathare (le sud de la France, proche de l’Espagne), un édifice ancien qui, au lieu d’être livré aux démolisseurs, est devenu un établissement au centre duquel se trouve un restaurant desservant aussi bien la population du quartier que les résidents de l’établissement. Les extraits qui suivent sont tirés de la revue Générations.
Au-delà de la vague nostalgie vis à vis du bon vieux temps des fêtes de familles, peut-on essayer d’entretenir ou de reconstituer des liens familiaux intergénérationnels?

Loumet Intergénération regroupe un foyer départemental de l’enfance, une maison d’enfants à caractère social, un service de jeunes majeurs, un hôtel maternel, un «service enfantsfamilles», un foyer logements pour personnes âgées, un foyer pour jeunes travailleurs, une haltegarderie et un service de restauration, plus une cafétéria.


Un lieu de chaleur entre générations

La volonté de favoriser la pratique de la solidarité entre des générations de populations conduites à l’isolement peut permettre de rompre leur solitude, faire renaître leur goût à la vie en renouant des liens qui, sans être familiaux, n’en sont pas moins chaleureux, affectifs, équilibrants, voire éducatifs.

En créant un lieu de bienêtre, d’échanges et de chaleur entre générations, Loumet Intergénération vise un double objectif. Il s’agit d’abord de préserver une certaine autonomie pour chacune des structures composant l’établissement. Chaque résident dispose, non seulement d’un logement privé indépendant, mais également de locaux collectifs où il pourra pratiquer les activités de son âge ou celles qui sont liées à la particularité de sa condition. Le second objectif est de permettre la rencontre ou de la susciter dans les lieux de vie communs aménagés à cet effet.


Une conception étudiée des locaux

Des efforts considérables ont été réalisés au niveau de la conception des locaux et de leur utilisation, ainsi qu’au niveau architectural.

Le pôle principal de la vie en commun est constitué par le restaurant, qui se trouve au cœur même des divers services, entre les services à l’enfance, les foyers logements pour personnes âgées et le foyer pour jeunes travailleurs.

La salle du restaurant est entièrement éclairée par de larges panneaux vitrés et le toit de cuivre est supporté par une charpente apparente en bois, conférant au lieu des couleurs et une esthétique très chaleureuses.
Pour l’enfance, on a aménagé deux unités de vie correspondant à deux appartements qui peuvent accueillir chacun 7 enfants de 3 à 16 ans. Ces unités réalisées sous forme de duplex (avec installations sanitaires individuelles complètes) permettent de développer les connaissances, le suivi scolaire, la convivialité et, en même temps, l’autonomie et la qualité de vie pesonnelle.

Ainsi, le droit du jeune à un espace individuel et autonome est respecté, de même que sont prévus des lieux de vie commune et des règles imposées par la vie en collectivité.

L’hôtel maternel est composé de trois appartements pouvant accueillir des femmes seules avec un, deux ou trois enfants. L’habillage, la décoration et le mobilier de ces appartements ont été particulièrement soignés, pour permettre un confort et un bienêtre satisfaisants pour des personnes qui, en situation d’attente transitoire et souvent à l’issue d’une crise empreinte de violence ou de conflits éprouvants, sont soulagées de se retrouver dans un milieu protecteur.

Les 15 appartements du foyer logement pour personnes âgées sont tous indépendants et particulièrement confortables. Chacun possède en effet le chauffage central, une isolation thermique et sonore de grande qualité, une prise T.V. et une prise de téléphone. De plus, un effort particulier a été réalisé pour augmenter l’agrément de la vie en appartement: larges surfaces vitrées, offrant un parfait ensoleillement, un bon éclairement, ainsi qu’une vue agréable et dégagée, aussi bien côté cour que côté rue. Les éléments d’équipement, en particulier sanitaires, ont été adaptés aux besoins des résidents: sol antidérapant, douche accessible sans obstacle, radiateur électrique d’appoint, fermeture de sécurité de la porte, etc. Enfin, chaque appartement est équipé d’un interphone et dispose d’une boîte aux lettres personnalisée, directement servie par la poste. Un garage peut aussi être mis à la disposition des résidents.


À deux pas du centre-ville

Il faut enfin souligner que «Loumet Intergénération» est situé en plein cœur du quartier de Loumet, c’est-à-dire à deux pas du centreville de Pamiers, ce qui permet d’accéder à pied à tous les services ou commerces de la ville, ainsi qu’aux structures hospitalières, toutes proches.

Les relations intergénérationnelles se créent ainsi à l’intérieur des structures et au croisement des populations, de façon tout à fait naturelle, générant ou recréant des gestes et un climat de véritable solidarité entre les résidents et même avec le personnel ainsi qu’avec la cité, au travers des divers contacts avec la population ou les différentes associations de la ville.


Générations
Rue de la Prévoyance, 60
B 1000 Bruxelles, Belgique
Tél: 32-25-02-70-10

Autres articles associés à ce dossier

Permettre l'avenir

Madeleine Préclaire

Où l'auteur montre qu'on ne saurait améliorer les rapports entre générations, si l'on ne trouve pas d'abord le moyen de libérer du temps pour les

Réconcilier l'âge et la vie

Jean Proulx

L'auteur résume ici le Colloque L'Âge et la vie tenu à Montréal à l'automne 1976.

De la justice entre les générations

Marc Chevrier

L'impôt sur les successions est l'une des façons de répartir équitablement la richesse entre les générations. Le politologue Philippe Resnick re




Articles récents

  •  

    Les mots ont une vie eux aussi

    Pierre Biron
    Les mots naissent, évoluent dans leur structure, se répandent, accouchent d’un autre sens, livrent vérités ou m

  •  

    Lovelock James

    Jacques Dufresne
    James Lovelock est né le 26 juilllet 1919; il est mort le 26 juillet 2022. Gaia a mauvaise presse en cet automne 2022 en raison de la conceptio

  •  

    Culture médicale: un ABC

    Jacques Dufresne
    La culture médicale est la première condition de l'autonomie des personnes face à un marché de la santé o&ugrav

  •  

    Gustave Thibon, un Nietzsche chrétien

    Jacques Dufresne
    On a comparé Gustave Thibon à Pascal et Gabriel Marcel a reconnu en lui un Nietzsche chrétien, mais il eut encore plus d’af

  •  

    Pause ton écran

    Jacques Dufresne
    À propos du site Pause ton écran, consacré à des mises en garde contre la dépendance aux écrans et de Cather

  •  

    Ottawa n'est pas Rome

    Marc Chevrier
    Pourquoi le français n’est-il pas au Canada ce que le grec fut à Rome? Une version espagnole suit.

  •  

    L'inflation généralisée

    Jacques Dufresne
    L’inflation, un mal multiforme et universel ? Le premier sens que le CNRTL donne au mot est  médical : enflure, inflammation. L

  •  

    Pâques et les calendriers

    Jacques Dufresne
    Notre attention a besoin d’être tirée chaque jour vers le haut, et vers le zénith lors de grandes fêtes comme Pâ