Science et empirisme

Jacques Dufresne
La science se définit toujours par rapport à l'empirisme dont elle émerge. Le stade précédant l'empirisme est l'instinct. Les perdrix mangent des aiguilles de pin pour se débarrasser de leurs parasites intestinaux. Voilà l'instinct!

    Dès le XVIe siècle, les marins hollandais prirent l'habitude de s'arrêter aux îles Canaries pour faire provision d'oranges et de citrons. Ils avaient découvert que ces fruits les protégeaient contre le scorbut. C'est un bel exemple d'empirisme.

    En 1933, Tadeusz Reischtein fait la synthèse de la vitamine C. On avait déjà découvert que le scorbut était dû à une carence de cette vitamine; on savait aussi que cette dernière existait en abondance dans les oranges et les citrons. Voilà le niveau de la science.

Autres articles associés à ce dossier

À lire également du même auteur

Marie de l’Incarnation telle qu’en elle-même
En lien avec un article de Carl Bergeron dans le numéro du printemps 2021 de la revue Argumen

Quel sort attend les trésors du passé ?
Ne conviendrait-il pas, pour les conserver vivants, de les rassembler dans une polythèque id&

Robert Lepage ou le complexe d’Héphaïstos
Contre la technique, tout contre

Yves Martin : le plus humain des hauts fonctionnaires
Un homme dont il faudra se souvenir pour achever une grande oeuvre dans l'esprit où il l&

Le nouveau Vieux Couvent de Neuville
Un bâtiment rénové de l'intérieur et de l'extérieur

La révolution du direct
Titre: La révolution du direct. Sous-titre: l'informatique comme méta profession.

Du cimetière marin de Sète à celui de Deschambault
Le cimetière de Deschambault: un autre  lieu en attente d'un poète et d'u

Patrimoine religieux : de l’esprit des lieux aux lieux de l’esprit
"Nous choisissons la forme de nos bâtiments, plus tard ce sont eux qui déterminent




Nos suggestions