Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Thym sauvage

Herbacée vivace, TIGE rigide, courant au sol où elles forment des tapis, FEUILLES opposées, glabres (long.: 4 à 10 mm), fleurs roses, bilabiées, en grappes serrées.






Le serpolet reste petit et donne des fleurs pendant tout l'été, ce qui en fait un couvre-sol ravissant.

Les propriétés médicinales sont nombreuses et connues depuis des siècles: antiseptique, antispasmodique, carminatif, diurétique, expectorant, hémostatique, tonique, vermifuge.

Essentiel

Le paradi terrestre selon Péguy:
Jésus s'adresse à Ève:
« (...)

Vous n'avez plus connu ce manteau de tendresse
Jeté sur l'âme même et ce manteau d'honneur.
Vous n'avez plus connu cette chaste caresse
Et ce consentement aux règles du bonheur.

Vous n'avez plus connu ce manteau de bonté
Jeté sur tout un monde et cette bienveillance,
Et cette multitude et l'antique vaillance,
Et cette solitude et cette fermeté.

Vous n'avez plus connu ce manteau de satin
Jeté sur tout un peuple et dans cette allégresse
Tout un monde gonflé de la même tendresse
Depuis le ras du sol jusqu'au dernier gradin.

Vous n'avez plus connu cet auguste festin,
Et la sève et le sang plus purs qu'une rosée.
La jeune âme avait mis sa robe d'épousée,
Et la terre fleurait la lavande et le thym.

(... ) »

PEGUY, Charles, Jésus parle, Ève


Dans le language des fleurs, le thym signifie «vous resterez dans mon souvenir» ou encore «vous m'émouvez».


* * *


Poème de jeunesse de Marie Noël: (une chèvre parle)
«Je m'échappe, je cours à travers la campagne,
Je bondis pour trouver quelque peu de montagne,
Je grimpe à des talus des hauts de chemins creux.
On est très bien tout seul, sans moutons, si loin d'eux
Qu'il semblent tout au fond du val des pierres grises.
Les thyms inviolés ont des saveurs exquises...
Je cours, je broute ici, puis là... Je perds du temps,
Je hume l'odeur froide et sauvage des vents.»

Marie Noël, Poème de jeunesse
cité dans: Marie Noël

Articles