Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Gilliam Terry

1940

Débuts

 

            Formé aux Etats-Unis, Terry Gilliam devient illustrateur de revue et, parallèlement, travaille au profit d’un studio d’animation. Il s’établit à Londres en 1967 et participe, deux ans plus tard, à la création des Monty Python. Fer de lance de cette troupe de comiques devenue légendaire, il s’essaie avec succès à la comédie, à l’écriture et à la réalisation. Fort de ces expériences, il codirige Monty Python, sacré Graal (Monty Python and the Holy Graal) (1974) et met en scène, la même année, son premier film « indépendant » : Jabberwocky.

 

Particularités

 

            Sous ses dehors de pur fantaisiste, Terry Gilliam est un individu réfléchi et cultivé qui, dans sa jeunesse, a étudié les Sciences politiques à l’Occidental College de Los Angeles. Américain de naissance, il est devenu citoyen Britannique en 2006 après avoir eu la double nationalité pendant trente-huit ans. Notons que le cinéaste fut victime d’une incroyable série noire dans les années 2000. La première mouture de L’homme qui tua Don Quichotte (The Man Who Killed Don Quixote) fut ainsi l’un des pires désastres du Cinéma contemporain. Miné par une série de catastrophes météorologiques, sanitaires et logistiques, le projet fut brutalement interrompu et donna lieu, en 2002, à un documentaire édifiant de Keith Fulton et de Louis Pepe : Lost in La Mancha. Le tournage de L’Imaginarium du Docteur Parnassus  (The Imaginarium of Doctor Parnassus) s’avéra tout aussi dantesque. Heath Ledger, le héros du film, mourut en effet quelques semaines avant les dernières prises. Terry Gilliam ne dut son salut qu’à une idée dont le génie relève du pur miracle : faire de la malédiction humaine une bénédiction artistique en créant trois avatars du comédien tragiquement disparu (Johnny Depp, Jude Law et Colin Farrell).

 

 

Articles