Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Brooks Richard

1912 -1992

 

Débuts

 

            Passionné par la Presse, Richard Brooks collabore à différents quotidiens. Il devient journaliste sportif en 1934. Dès 1936, il accède au rang d’éditorialiste, au sein d’une radio New-Yorkaise. Il s’adonne parallèlement à des activités artistiques : outre les nouvelles et les textes littéraires qu’il lit à l’antenne, il met en scène différentes pièces de théâtre, qui le familiarisent avec le monde du Spectacle.

            C’est dans le cadre de sa profession de journaliste qu’il arrive à Hollywood, en 1941. Il débute dans le Cinéma en tant que scénariste. Il s’illustre en composant Les tueurs (The Killers), pour Robert Siodmak (1946), Feux croisés (Crossfire) pour Edward Dmytryk (1947), ainsi que Les démons de la liberté (Brute Force) et Key Largo, pour Jules Dassin et John Huston (1947-1948). Il passe à la mise en scène en 1950, en dirigeant Cary Grant dans Cas de conscience (Crisis).

 

Particularités

 

            Richard Brooks fonda l’essentiel de son œuvre sur l’adaptation d’ouvrages littéraires. Il s’essaya lui-même au dur métier de romancier en écrivant The Brick Foxhole, The Boiling Point et The Producer, dans les années 1940-1950. Par ailleurs, il fut l’époux de l’actrice Jean Simmons, avec laquelle il tourna Elmer Gantry, le charlatan ( 1960) et The Happy Ending (1969).

 

Articles