Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Mystère

«Le mystère, ce mot pudique pour désigner l'absolu.» ( E. M. Cioran)

Pour bien comprendre le mystère, il faut le distinguer du problème. «Le problème, écrit Gabriel Marcel, est quelque chose qu'on rencontre, qui barre la route. Il est tout entier devant moi. Au contraire, le mystère est quelque chose où je me trouve engagé». Le problème est du côté de l'avoir, du vérifiable, le mystère est du côté de l'être, de l'invérifiable. Comment éviter la transformation du mystère en problème? Comment éviter, par exemple, le passage, qui semble fatal, du mystère de l'amour aux problèmes sexuels?

Essentiel


«Que seriez-vous si vous n'étiez mystère?
    Un peu de songe sur la terre
Un peu d'amour, de faim, de soif, qui font des pas
    Dont aucun ne fuit le trépas.
Et vous partageriez le pur destin des bêtes
Si les Dieux n'eussent mis comme un puissant ressort,
    Au plus intime de vos têtes
Le grand don de ne rien comprendre à votre sort.»

Paul Valéry
***

«L'intelligence ne peut jamais pénétrer le mystère, mais elle peut et peut seule rendre compte de la convenance des mots qui l'expriment. Pour cet usage, elle doit être plus aiguë, plus perçante, plus précise, plus rigoureuse et plus exigeante que pour tout autre.»

Simone Weil, La pesanteur et la grâce.


Articles


Par-delà les techniques palliatives, le «mystère» de la mort

Jacques Dufresne
Colloque: Mourir à l'âge techno-biologique Hôpital Sainte-Justine de Montréal, 16 mars 20011 Par-delà les techniques palliatives, le « mystère » de la mort Conférence de Jacques Dufresne

Dossiers connexes