Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Menthe des champs

Fleur sauvage.

Herbacée glabre ou pubescente, TIGE rigide, striée, (long.: 15 à 60 cm) FEUILLES opposées, chaque paire formant un angle de 90o avec la paire précédente, nervées, finement dentées, rattachées à la tige par un pédoncule, déguagant une odeur caractéristique, FLEURS en épis à la base de chaque paire de feuilles.
Pousse en été sous forme de colonie. S'épanouit dans les lieux humides ou près des cours d'eau.






Usage culinaire et médicinal:

Moins savoureuse que la menthe poivrée, la menthe des champs est tout de même utilisée de multiples manières. Infusion, gelée, assaisonnement de salade ou de desserts, etc.

On lui prête des propriétés stimulante et antiseptique, l'élément actif étant le menthol.

Légèrement infusée, elle aide à dormir; elle excite au contraire dans les thés très infusés comme celui qu'on prépare au maghreb.

Essentiel

Dans le langage des fleurs, la menthe des champs révèle un souvenir mêlé d'espérances.

Je contiens un brin de fragrance / de menthe et de gingembre.


Le poète marocain Sid Thami El Medeghri chante le thé à la menthe:
«je suis la boisson des hommes honorables;
je contiens une vertu contre toutes les maladies
que je rencontre à l'intérieur du corps.
Je dissipe douleur et tristesse ;
je facilite la digestion de tous les aliments lourds;
je guéris les personnes souffrantes;
aux hommes de bien qui me boivent, j'apporte détente et repos.
Je contiens un brin de fragrance
de menthe et de gingembre.
La théière ressemble à une tiare ;
le plateau repose sur un trépied de beau bois;
le brasero est rempli de braises ardentes;
et les verres délicats ajoutent à mon miroitement »

voir le poème entier et l'entendre chantée par Hadj M'Rizek
source: chaâbi dialna

Articles


Dossiers connexes