Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Médecine prédictive

La médecine prédictive détermine par l'étude des gènes la probabilité de développer une maladie donnée. Le mot probabilité nous rappelle qu'il faut éviter de confondre la médecine prédictive avec une médecine de diagnostic.

Jacques Ruffié, dans Naissance de la médecine prédictive, précise qu'il s'agit d'envisager non pas des pathologies constituées mais une dialectique hérédité/environnement. Dans la médecine prédictive, ajoute Ruffié, il y a toujours une probabilité, un risque, signe d'une alternance entre le culturel et le biologique.

D'après François Steudler, Les enjeux sociaux de la médecine prédictive, Colloque génomique, génoéthique et anthropologie, Université de Montréal, novembre 2004.

Essentiel

Le supplice de Térésias

J’appartiens à une lignée où la maladie d'Alzeimer est fréquente. On sait que la présence, désormais décelable, du gène Apo E, version E4, accroît le risque d'avoir la maladie? Ai-je intérêt à subir le test qui me dira si je suis ou non porteur de ce gène? Sachant que cette information ne me donnera pas de moyens de prévenir le mal et que ma compagnie d'assurances pourra un jour accéder à la même information et y voir un prétexte pour hausser mes primes?

Saurons-nous résister à la tentation de prévoir notre état de santé futur avec l'espoir d'accroître nos chances de retarder la mauvaise échéance?

On imagine très bien sur une grande chaîne de télévision, une émission de téléréalité intitulée Extreme Screening, Dépistage total, calquée sur l'emission Extreme Makeover, qui fait la promotion du remodelage total. À l'émission Dépistage total, on inviterait des personnes rendues malheureuse par l'incertitude quant à leur santé future, mais n'ayant pas les moyens d'obtenir les tests qui leur permettraient de mieux connaître et maîtriser leur avenir. À la fin de l'émission on verrait ces personnes heureuses de savoir enfin à quoi s'en tenir et d'avoir tout au moins la possibilité de retarder certaines échéances par des choix appropriés. La mode qui serait ainsi lancée aurait deux effets immédiats: une hausse significative des coûts de la santé, une discrimination à l'endroit des pauvres et un accroissement de ce que l'on pourrait appeler le coefficient d'hypocondrie dans la société. La santé est déjà une obsession. Le dépistage systématique et généralisée rendu possible par la génomique ne peut qu'aggraver cette obsession.

L'antique sagesse du corps va-t-elle être élimininée par le savant calcul des risques génétiques? Les êtres humains vont-ils encore pouvoir s'en remettre à leur inconscient et à leur culture première pour vivre avec insouciance en attendant de mourir dans l'abandon, vont-ils plutôt, crispés à l'avance devant une mort qu'ils refusent, chercher la joie et le sens de leur vie «dans un calcul silencieux et froid. »

Plus de hasard. Chacun glissera sur sa ligne
Immobile au seul rang que le départ assigne,
Plongé dans un calcul silencieux et froid. Vigny, La maison du berger

Articles


Dossiers connexes