• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Lilas

     

    Lilas. Photo : Gerd Waloszek, Muehlhausen – © visipix.com

     

     

    Essentiel

    « Quand je contemple les vols de grues au-dessus de chez moi – ces grands V, pointes orientées plein nord –, je me sens, comment dire, rendu à l’essentiel. Car il n’y a pas seulement les grues. Pour être honnête, leur vaste « remontée » annuelle est à peu près terminée depuis début avril. Cette semaine, dans mon canton, c’est le temps des lilas. Ce dimanche 14, les premières grappes vont s’épanouir, et j’y porterai aussitôt mon nez. Je ne connais pas d’odeur plus raffinée que celle des lilas, à part peut-être le parfum des glycines qui fleuriront la semaine prochaine, avec retard, elles aussi. Elles ajouteront leur mauve clair à celui, plus profond, des arbres de Judée. 

    Quand j’écris « dans mon canton » (celui de La Rochefoucauld), c’est en songeant à un aspect du charme des lilas : le décalage entre les dates de floraison en fonction de l’endroit. Une bonne semaine plus tôt, du côté de Barbezieux ou de Blanzac ; une semaine plus tard, vers Chabanais ou Saint-Junien, en terre limousine. Cette configuration temporelle propre à chaque « pays » m’enchante. Comme me trouble, avec une pointe de douleur, la fugacité de ces efflorescences. Survenant selon les années entre la première et la quatrième semaine d’avril, le temps des lilas ne dure qu’une petite dizaine de jours. Et encore ! À condition qu’un surcroît de pluie ne vienne pas gâcher prématurément les pétales. Ainsi, la vie d’un lilas est-elle courte. Comme la nôtre. Plus tard, en mai, il est vrai, viendront les blancheurs mousseuses des aubépines, les jaunes aveuglants des colzas alignés sur les coteaux. Sans compter le piaillement des nichées - mésanges, grives, pinsons, étourneaux, éperviers, huppes, pics épeiches - dont je guetterai les premiers envols. La vraie vie, toujours et toujours, nous attend…

    On trouvera peut-être naïf qu’un chroniqueur consacre tant de lignes à évoquer les grues, les écureuils ou les lilas. Ni les uns ni les autres ne constituent une « information », comme on l’entend dans les écoles de journalisme. À cette critique, je répondrai que c’est affaire de jugement. À mes yeux, le retour des lilas et ces rappels à la vie sont plus « urgents » que les Cahuzac, Copé ou Hollande de France et de Navarre.

    Jean-Claude Guillebaud, « Les lilas sont revenus », Sud Ouest dimanche, 14 avril 2013

    Date de création : 2013-04-14 | Date de modification : 2013-04-14
    Loading
    Informations

    2%
    Dons reçus (2017-2018): 509$
    Objectif (2017-2018): 25 000$


    Nous avons reçu près de 22 000$ lors de la campagne 2016-2017. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2017-2018, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.