Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Insecte

Comme les cloportes (Crustacés), les mille-pattes (Diplopodes), les araignées et les scorpions (Arachnides), les insectes appartiennent à un très grand groupe d’animaux appelés Arthropodes. On leur a donné ce nom parce qu’ils possèdent des pattes articulées à l’état adulte (arthropodes signifie «pieds articulés»). Et, comme les autres arthropodes, les espèces appartenant à la classe des Insectes possèdent un exosquelette, ou squelette externe. Cet exosquelette constitue une sorte de carapace qui soutient leur corps, comme le fait notre propre squelette, et les protège contre les chocs, les blessures et la dessiccation. Parce qu’ils n’ont pas de colonne vertébrale, les arthropodes font partie du groupe des Invertébrés.

Au stade adulte, le corps des insectes est divisé en trois parties (tête, thorax et abdomen). Il est muni de trois paires de pattes et, souvent, d’ailes. En gardant en tête ces caractéristiques particulières aux insectes, on peut facilement les distinguer des autres arthropodes. Il faut toutefois noter que le monde des insectes est rempli d’exceptions: certaines espèces n’ont pas d’ailes, d’autres n’ont pas d’yeux... De plus, un insecte à l’état larvaire peut être très différent de l’adulte.
Source: La Toile des insectes du Québec

Les insectes sont sans contredit les êtres vivants les plus diversifiés de la planète. Environ 75% des espèces animales connues appartiennent à la classe des insectes et on compte beaucoup plus d’insectes différents que de plantes. Dans le monde, le seul ordre des Coléoptères regroupe davantage d’espèces que l’ensemble des végétaux. On estime qu’il existe environ 10 000 espèces de fourmis; c’est plus que le nombre total d’oiseaux connus.

Les chiffres sont astronomiques. Selon les experts, les estimations globales varient entre cinq et 10 millions, voire même 30 millions d’insectes différents. Nous voilà en présence des champions incontestés de la biodiversité! À ce jour, cependant, seulement 950 000 espèces environ sont connues. (...)

Le Québec, malgré un climat moins propice, n’est pas en reste quant à la diversité de sa faune entomologique. Notre territoire abriterait entre 25 000 et 30 000 espèces différentes. En comparaison, la province compte seulement 326 espèces d’oiseaux. De ces milliers d’insectes, environ 40 % n’ont pas encore été découverts et plusieurs de ceux qui sont décrits gardent encore bien des secrets, même pour les experts…
Source: La Toile des insectes du Québec

Autre définition, avec hyperliencs: Insecta-Inra

Articles


Les coléoptères

L'univers des Coléoptères vu par des élèves de INSTITUT NATIONAL AGRONOMIQUE Paris-Grignon (l'agro): entomologie, agriculture, alimentation, médecine, recherche... Ces animaux étranges représentent plus des deux tiers des espèces animales!

Les insectes

Pline l'Ancien
Tiré de l'Histoire natuelle de Pline l'Ancien, édition et choix d'Hubert Zehnacker, Paris, Gallimard, Folio classique, 1999, p. 149-161.

Les insectes comme agents de lutte biologique

Les pages de l'étude SIILB fournissent de l'information technique sur les insectes susceptibes d'être utilisés comme agents de lutte biologique, notamment dans les domaines de la taxinomie et de l'identification de ces organismes. Ces pages ont é

Les insectes et les milieux vivants

Pages d'entomologie et d'écologie proposées par l'Office pour l'information éco-entomologique (OPIE) sur les insectes et leurs milieux. L'OPIE est une institution française. L'Office pour l'information éco-entomologique est une association natio

Lutte biologique: trois bogues

Jean Hamann
Tout n'est pas rose du côté des armes «vertes» contre les insectes nuisibles

OPIE

Pages d'entomologie et d'écologie proposées par l'Office pour l'information éco-entomologique (OPIE) sur les insectes et leurs milieux.

Promenade de Jules Michelet

Jules Michelet
Nous destinons ce texte aux éducateurs, aux muséologues qui voudraient organiser un voyage au pays des insectes en suivant un parcours original. Ce parcours est celui de Jules Michelet dans son ouvrage consacré aux insectes, publié en 1857. L’a

Dossiers connexes