Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Poincaré Henri

«Henri Poincaré (1854-1912), mathématicien, physicien, philosophe, membre de l’Académie des sciences (1887) et de l’Académie française (1908) était une sommité dans le domaine des sciences mathématiques. Il était aussi bien connu d’un large public grâce à ses ouvrages de vulgarisation scientifique La science et l’hypothèse (1902), La valeur de la science (1905) et Science et méthode (1908), qui restent des modèles du genre où il ne craint pas de s’exprimer sur la motivation et le mode de penser du scientifique. Son style est direct, très vivant. Ses textes sont truffés de questions, de questions qu’il pose et surtout des questions qui se posent ! Il écrit au fil de la plume et on a l’impression d’assister au travail de son esprit. Un peu comme Galilée, il participe aux grands débats de son temps et son style peut être mordant. On retient ses aphorismes qui tuent parfois, comme par exemple quand il répond aux empiristes ou aux sceptiques fondamentalistes : « La science n’est pas plus une accumulation de faits qu’un tas de pierres n’est une maison. » ou « Douter de tout ou tout croire sont deux solutions également commodes qui l’une et l’autre nous dispensent de réfléchir ».

 Extrait de Henri Poincaré et l'harmonie interne du monde, par Bernard Courteau

 

Le Centre national de la recherche scientifique a consacré un site complet à Poincaré.

Articles