Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

François Duval

18/11/1980
Etrange personnage que ce jeune Duval pour qui tout semble facile et qui semble être fermé à tout sentiment, l'enthousiasme comme le dépit.
Son ascension est presque trop parfaite, trop linéaire. Etouffant le trophée Saxo à sa première vraie saison de course, il gravira les échelons sans forcer, sûr du lendemain. Il "expédie" les rallyes et les saisons qui encombrent la voie royale tracée vers le championnat du monde où il établit son nom dès 2002.

D'entrée de jeu, malgré les pays et les surfaces (terre, neige) où son expérience est infime, il est l'adversaire redouté avec qui tous doivent compter. Certes pour gagner, il lui manque un peu de bouteille encore mais les podiums s'enfilent comme des perles.

Délaissant Ford qui lui a offert ses premiers rallyes mondiaux, il passe sur la Xsara championne du monde où le tenant du titre Loeb devient sa référence. Très rapide mais inégal, il lasse son employeur par ses erreurs. Il est remplacé pendant deux courses avant de réintégrer sa place. Mûri par l'aventure, il devient plus régulier et conclut la saison sur une victoire en Australie, ouvrant le score pour la Belgique.

Quittant le giron d'une équipe d'usine, il se retrouve sans programme pour 2006, où la structure andennaise "First" le repêche et le fait courir en diverses occasions et chaque fois, le miracle aura lieu, le talent de François palliera l'infériorité technique de sa monture par des coups d'éclat. 2007 est de la même veine en attendant des jours meilleurs.

Articles