Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Fidélité

«La justice consiste à s’abstenir du bien d’autrui, et la fidélité à tenir ses promesses.» David Hume, Essai sur le contrat primitif.

Essentiel



«Reniement de saint Pierre. Dire au Christ: je te resterai fidèle, c'était déjà le renier, car c'était supposer en soi et non dans la grâce la source de la fidélité. Heureusement, comme il était élu, ce reniement est devenu manifeste pour tous et pour lui. Chez combien d'autres, de telles vantardises s'accomplissent - et ils ne comprennent jamais.
Il était difficile d'être fidèle au Christ. C'était une fidélité à vide. Bien plus facile d'être fidèle jusqu'à la mort à Napoléon. Bien plus facile pour les martyrs, plus tard, d'être fidèles, car il y avait déjà l'Eglise, une force, avec des promesses temporelles. On meurt pour ce qui est fort, non pour ce qui est faible, ou du moins pour ce qui, étant momentanément faible, garde une auréole de force. La fidélité à Napoléon à Sainte-Hélène n'était pas une fidélité à vide. Mourir pour ce qui est fort fait perdre à la mort son amertume. Et, en même temps, tout son prix.

SIMONE WEIL, La pesanteur et la grâce.

Articles


Dossiers connexes