Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Chargaff Erwin

Voici l'enfant terrible de la science contemporaine. Si la vérité sort de la bouche d'un tel enfant, il faut penser le plus grand mal de cette science contemporaine. Depuis l'époque de ses grandes découvertes, Chargaff n'a cessé de déplorer l'inculture et l'irresponsabilité de ses collègues, qu'il estime incapables de faire une recherche vraiment désintéressée et qu'il tient directement responsables aussi bien de la bombe H que des diverses formes de pollution. Nous avons, dit-il, dépassé la limite de ce que la nature peut supporter. Il compare ensuite la dégradation de notre environnement et de nos sociétés à celle des macromolécules. «La dégradation d'une macromolécule ayant une structure spécifique et complexe se fait habituellement en un certain nombre d'étapes successives; les changements, presque imperceptibles au début, se multiplient de façon cumulative, jusqu'à l'effondrement, qui devient manifeste avec une soudaineté presque explosive.»

Articles