Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Essentiel

La notion de contagion, dont dépend l'effacité de la lutte contre les épidémies, a pris forme au XVIe siècle seulement. «Si ce siècle est celui de la syphilis, il est en même temps, et pour cette raison précise, l'époque où apparaît plus nettement dans l'esprit des hommes la conscience qu'une maladie peut se transmettre d'un individu à l'autre, au lieu d'apparaître par l'effet d'un mystérieux décret de la Divinité. Certes, tout est soumis à Dieu, mais il n'agit pas de façon directe. Pour transmettre les maladies, ou du moins certaines d'entre elles, Dieu a besoin des miasmes, nous dirions aujourd'hui des microbes.»
Marcel Sendrail, Histoire culturelle de la maladie, Éditions Privat, Toulouse, 1980, p. 318. Ce XVIe siècle fut aussi l'époque des grandes découvertes et du début de la mondialisation, y compris de celle des maladies.

Articles


L'épidémiologie en Angleterre et au Québec

Jacques Dufresne
Voici un bel exemple d'un fait dont on n'aura d'autant moins tenu compte qu'il aura été plus solidement établi.