Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Emmachination

L'emmachination est le fait, pour un être vivant de s'assimiler à la machine. Pour ce qui est de l'être humain, elle est le contraire de l'incarnation. L'incarnation est la tendance vers un lien de plus en plus intime entre l'âme et le corps tandis que l'emmachination est la tendance vers une séparation de l'âme et du corps telle que ce dernier se réduise à un instrument pour une volonté agissant sur lui de l'extérieur.

Cette assimilation, qui fut longtemps imposée aux hommes par le travail servile avait toujours jusqu'ici été considérée comme un malheur privant l'homme des loisirs et de l'énergie requis par les activités nobles telles que la contemplation et la création, par lesquels il pouvait s'accomplir.

Ce malheur d'être réduit à l'état de machine est aujourd'hui considéré comme un bonheur et un honneur par un nombre croissant de personnes, parmi lesquelles les admirateurs du cyborg, de l'homme augmenté et les adeptes du transhumanisme et du posthumanisme. Incapables, semble-t-il, d'activités supérieures, auxquelles ils ne croient d'ailleurs pas, ils se résignent à n'être que machines et cherchent leur accomplissement dans le perfectionnement d'eux-mêmes en tant qu machines.

Si l'on peut proposer un telle chose sur la place publique, c'est que de plus en plus de gens se reconnaissent dans cet idéal et mènent une vie telle qu'ils s'assimilent à la machine d'eux-mêmes, sans y être condamnés par la nécessité du travail servile.

Faire jouer à son corps le rôle de levier, comme le faisaient les esclaves, n'est pour un être humain ni la seule, ni la pire façon de s'emmachiner. J'écris ce texte à la main, en traçant, sur un papier blanc agréable au toucher, des signes qui sont l'ébauche d'une oeuvre d'art. Tout m'incite toutefois à renoncer à cet exercice pour taper mécaniquement sur un clavier.

Notre but, dans le projet Homo Vivens est d'étudier les divers facteurs d'emmachination. L'écriture mécanique est un exemple intéressant parce que son principal avantage est la vitesse et non la libération par rapport à une tâche mécanique. C'est le fait de taper sur une clavier qui est mécanique, tandis que l'écriture à la main, qui tend vers la calligraphie si elle est pratiquée pour le plaisir, est une forme d'art.

 

Articles