Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Écologie industrielle

Science qui redonne aux produits utilisés par l'industrie leur statut d'éléments naturels et les étudie en tant que tels, dans leurs interrelations et dans leur rapport avec l'ensemble de la nature. Vu sous cet angle, un parc industriel est un écosystème.

À cette science correspondent des applications visant le déchet zéro, le recyclage complet de restes, désormais appelés résidus ou sous-produits. Rien ne se perd dans la nature, où tout entre dans un cycle, cycle du carbone, cycle de l'azote, etc. Les technologies associées à l'écologie industrielle imitent la nature sur ce plan. La coopération entre les entreprises est une condition de la réussite.

L'écologie industrielle suppose la convergence de plusieurs disciplines: «Au lieu d'envisager le système industriel comme séparé de la Biosphère, il est possible de le voir comme une forme spécifique d'écosystème. C'est aux carrefours du génie civil, de la biologie, de la géographie, de l'écologie et de beaucoup d'autres disciplines, que l'écologie industrielle se penche sur l'évolution à long terme du système industriel dans son ensemble, et non seulement sur les questions d'environnement.»1

1- Suren Erkman, Alliance pour un monde responsable, pluriel et solidaire, section Chantiers thématiques. (J.D.)

Essentiel


«L'homme commande à la nature en lui obéissant» ( Francis Bacon). Les modernes n'ont pas saisi toute la portée de cette pensée dont ils se sont pourtant ouvertement inspirés. S'ils l'avaient saisie, ils se seraient préoccupés du recyclage dès le début de l'ère industrielle.

Il en fut ainsi parce qu'on considérait le milieu vivant et l'environnement physique comme deux mondes parallèles, ayant chacun leurs propres lois. L'évolution était l'adaptation des êtres vivants à un environnement physique extérieur à eux.

Nous savons maintenant qu'il y a toujours eu interaction entre la vie et l'environnement et que c'est à cette interaction que nous devons, entre autres choses, l'air que nous respirons. La vie se sert de la matière inanimée pour construire sa niche. On peut même soutenir que c'est la cellule vivante qui a créé l'ADN et non l'inverse.
Il s'ensuit que l'on associe désormais l'idée de co-évolution à celle d'évolution et que la coopération paraît plus importante que la compétition comme moteur de cette co-évolution.

Articles


Éco-efficience

Environnement Québec
Éco-efficacité, éco-efficience et développement durable

Dossiers connexes