Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Détermination

Qu’est-ce donc que déterminer ? Le lexique philosophique enregistre plusieurs usages. Idéologie classique de l’assignation conceptuelle : déterminer peut être le fait de circonscrire, de fixer et de délimiter l’‘essence’ de divers objets d’expérience, le fait de signifier le contenu d’un concept déjà donné. Ou plus largement, si l’on inclut le traitement réflexif que cela présuppose, le fait de spécifier à propos d’un objet un système de différences sémantiques. Accentuant la dimension proprement épistémologique du concept, déterminer peut signifier le fait de nommer les conditions d’existence et / ou d’avènement d’un objet du penser et se référer par conséquence à des schèmes de relation causale. Accentuant au contraire la dimension psycho-morale, déterminer renvoie au fait de provoquer une décision, d’actualiser un vouloir ou d’affermir extérieurement un pouvoir en fonction d’une situation donnée. Les sèmes usuels seraient donc mesure, causalité, conditionnement, efficacité. Apparemment dispersés dans le plan idéologique subjectivité / objectivité, ils désignent l’énonciation précise d’un savoir, fondé en relation bi-univoque avec un réel autonome et causateur.

Robert Hébert, § 106, in Mobiles du discours philosophique : Recherche sur le concept de réflexion, Montréal, Hurtubise HMH, 1978, coll. « Brèches », p. 124-5.

 

Articles