• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Tétreault Délia

    Délia Tétreault : bouquet spirituel Délia Tétreault et les soeurs Missionnaires de l'Immaculée-Conception - un documentaire en langue anglaise

    Religieuse québécoise. Fondatrice de la communauté des Soeurs Missionnaires de l'Immaculée-Conception.

    « Les femmes ont pris les devants et ont excellé dans ces fondations de congrégations missionnaires. En 1902 voici que naissent les Sœurs Missionnaires de l'Immaculée-Conception. Congrégation féminine destinée aux missions lointaines, unique de son espèce à l'époque, telle elle apparaît au Canada français. L'idée est née dans l'âme d'une jeune fille de Marieville, Délia Tétreault. La germination sera longue, laborieuse. Enfant, Mlle Tétreault s'est passionnée pour les revues missionnaires. Premier éveil, mais encore à l'état imprécis de sa vocation. A l'âge de quinze ans, de son propre chef, sans trop savoir à quoi elle s'engage, elle fait le vœu de chasteté perpétuelle. A dix-huit ans, on la refuse au Carmel. Elle entre chez les Sœurs Grises de Saint-Hyacinthe, n'y reste que deux mois; une épidémie la ramène à son foyer, mais elle emporte avec elle une sorte d'appel d'En-Haut, Dieu, croit-elle, la veut ailleurs: fondatrice d'une œuvre missionnaire. Un jour, presque sept ans plus tard, elle rencontre le Père Almyre Pichon, s.j., naguère directeur de Thérèse de l'Enfant-Jésus. Au service du Père, elle fait, pendant dix ans, une sorte de noviciat ou d'initiation à diverses œuvres de miséricorde. Au cours de ces dix ans, elle fait la rencontre d'un missionnaire canadien en Afrique, le Père A.-M. Daignault, s.j., qui la dirige quelque temps, l'encourage en son projet de fondation et l'envoie à l'abbé Gustave Bourassa, alors secrétaire de l'Université de Montréal. Cette fois, Mlle Tétreault aura rencontré le prêtre qui, avec la direction spirituelle, lui apportera une aide temporelle précieuse. Puis suivent deux stages de formation: l'un chez les Sœurs Blanches d'Afrique à Québec, l'autre au Mont Sainte-Marie, chez les Mères de la Congrégation de Notre-Dame. Hélas, une maladie pulmonaire vient tout paralyser. Mlle Tétreault doit se soumettre à quelque chose comme un traitement de sanatorium. Heureusement l'épreuve ne sera pas longue. Enfin le 24 février 1902, forte de l'approbation longtemps hésitante de son évêque, Mgr Bruchési, la communauté naissante a pu recruter trois sujets. Cellule dynamique dont l'Esprit fera jaillir la famille religieuse que l'on sait. Elle se destine à "la propagation de la foi chez les nations infidèles". Et elle entend se dévouer en ses missions à "toutes les œuvres de miséricorde spirituelle et temporelle". Un saint lui donnera son nom. De passage à Rome en 1904, aux fêtes jubilaires du dogme de l'Immaculée-Conception, Mgr Bruchési solli- cite l'avis du Souverain Pontife sur la nouvelle fondation. "Fondez, fondez, lui répond prophétiquement Pie X, toutes les bénédictions du Ciel descendront sur le nouvel Institut." Et l'auguste Pontife ajoute: "Vous lui donnerez le nom de «Société des Sœurs Missionnaires de l'Immaculée-Conception."»

    source : Lionel Groulx, Le Canada français missionnaire. Une autre grande aventure, Montréal, Fides, 1962, p. 475-476 (passage reproduit avec l'autorisation des ayant droit de l'auteur)

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2013-04-12
    Loading
    Informations

    2%
    Dons reçus (2017-2018): 509$
    Objectif (2017-2018): 25 000$


    Nous avons reçu près de 22 000$ lors de la campagne 2016-2017. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2017-2018, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.