Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Fincher David

1962

Débuts

 

            Fils d’une infirmière en psychiatrie et d’un journaliste du magazine Life, David Fincher manifeste très tôt de fortes inclinations pour le Septième Art. Il conçoit ainsi ses premiers films dans le cadre familial, dès l’âge de huit ans. Une décennie plus tard, il met un terme à sa scolarité pour travailler, en tant que technicien, sur les œuvres de John Korty. Cette expérience lui permet d’intégrer la prestigieuse Industrial Light and Magic et de collaborer à des films aussi célèbres que Le retour du Jedi (Return of the Jedi) de Richard Marquand, ou  Indiana Jones et le temple maudit (Indiana Jones and the Temple of Doom), de Steven Spielberg. En 1984, il tourne une publicité au profit de l’American Cancer Society. Séduit par ses travaux, les producteurs Hollywoodiens lui confient la réalisation d’un documentaire intitulé The Beat of the Live Drum. Sa carrière est lancée. Après avoir mis en scène de nombreux clips, le jeune cinéaste signe son premier long-métrage en 1993 : le troisième épisode de la série Alien.

 

 

Particularités

 

            David Fincher a réalisé des clips pour Sting, Madonna, Michael Jackson, Aerosmith, Roy Orbison ou encore, les Rolling Stones. Spécialiste des effets visuels, il a été un acteur influent de la Demoscene, un mouvement culturel épris de création par informatique. Il a en outre entamé une carrière de producteur en 2001. Il a ainsi financé des films de John Frankenheimer, d’Ang Lee, de Wong Kar-Waï, de Guy Ritchie et d’Alejandro Gonzalez Inarritu.

Articles