Eastwood Clint

1930

 

Débuts

 

            Clint Eastwood fait ses premiers pas dans le monde du Spectacle en tant qu’acteur. Longtemps cantonné dans des rôles mineurs par les studios Universal, il est enfin remarqué dans la série télévisée Rawhide (1959-1966). C’est en Europe que sa carrière prend son envol. Sous la férule de Sergio Leone, il devient l’interprète principal de trois westerns de légende : Pour une poignée de dollars (Per un pugno di dollari), Et pour quelques dollars de plus (Per qualche dollaro in piu) et Le bon, la brute et le truand (Il buono, il bruto, il cattivo). De retour en Amérique, il fonde la Malpaso Company en 1968 et donne un nouveau tour à son engagement artistique : il sera comédien mais aussi, producteur et réalisateur. C’est ainsi qu’il conçoit son premier film, en 1971 : Un frisson dans la nuit (Play Misty for Me).

 

Particularités

 

            Elève du réalisateur Don Siegel, sous la direction duquel il a tourné cinq films, Clint Eastwood a également été le mentor de son assistant Buddy Van Horn et celui d’un cinéaste de génie : Michael Cimino, dont il produisit et interpréta le premier long-métrage (Le canardeur (Thunderbolt and Lightfoot)).

            Non content d’être devenu un mythe de son vivant, l’immortel auteur d’Impitoyable (Unforgiven) a ceci de très singulier qu’il a été célébré pour ses performances d’acteur comme pour ses travaux de réalisateur. Ajoutons qu’en dépit de son image de pistolero, il est un homme de culture, féru de Peinture et de Musique. Les pleins pouvoirs (Absolute Power), itinéraire d’un vieux délinquant amateur de toiles de Maîtres et Bird, évocation de la vie tumultueuse de Charlie Parker,  portent ainsi la marque de sa passion pour l’Art pictural et pour le Jazz. Notons qu’a l’instar de son fils Kyle, héros éphémère et néanmoins brillant de Honkytonk Man, il a composé la bande originale de plusieurs de ses films.

 

 

 

Articles





Articles récents

  •  

    Mourir sagement ou chrétiennement ? Socrate et le Christ

    Richard Lussier
    Difficile d’être plus vrai et plus dense sur un sujet si fondamental et si controversé  

  •  

    Ukraine, une guerre de religion fatale pour la religion

    Marc Chevrier
    Le Kremlin a refusé à la mi-décembre d’envisager à Noël une trêve de sa guerre en Ukraine, ce qui entre p

  •  

    Les mots ont une vie eux aussi

    Pierre Biron
    Les mots naissent, évoluent dans leur structure, se répandent, accouchent d’un autre sens, livrent vérités ou m

  •  

    Lovelock James

    Jacques Dufresne
    James Lovelock est né le 26 juilllet 1919; il est mort le 26 juillet 2022. Gaia a mauvaise presse en cet automne 2022 en raison de la conceptio

  •  

    Culture médicale: un ABC

    Jacques Dufresne
    La culture médicale est la première condition de l'autonomie des personnes face à un marché de la santé o&ugrav

  •  

    Gustave Thibon, un Nietzsche chrétien

    Jacques Dufresne
    On a comparé Gustave Thibon à Pascal et Gabriel Marcel a reconnu en lui un Nietzsche chrétien, mais il eut encore plus d’af

  •  

    Pause ton écran

    Jacques Dufresne
    À propos du site Pause ton écran, consacré à des mises en garde contre la dépendance aux écrans et

  •  

    Ottawa n'est pas Rome

    Marc Chevrier
    Pourquoi le français n’est-il pas au Canada ce que le grec fut à Rome? Une version espagnole suit.