• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Beauchemin Yves

    Écrivain québécois, né en 1941, dont le roman le plus célèbre Le Matou, adapté pour le cinéma et pour télévision, a été un des grands succès de la littérature québécoise contemporaine.

    Biographie

    Yves Beauchemin est né à Noranda, en Abitibi, à quelques centaines de kilomètres au nord de Montréal. Au beau milieu des immenses étendues de la forêt boréale, dans la savane peuplée de sapins et de lacs sauvages, dans une région défrichée au début du XXe siècle seulement, le jeune Beauchemin dévore les classiques: Balzac, Dickens, Gogol, Dostoïevsky, le Québécois Réjean Ducharme. Après des études classiques à Joliette, il poursuit ses études en Lettres à l'Université de Montréal. Successivement professeur, éditeur des collections «Théâtre» et «Histoire» chez HRW, puis conseiller musical et recherchiste pour la télévision, il écrit une série de nouvelles publiées dans différentes revues. C'est en 1974 qu'il publie son premier roman, L'Enfirouapé pour lequel il obtient le prix France-Québec 1975. Le succès vient avec la publication en 1981 du Matou, un roman de 600 pages qui raconte l'histoire rocambolesque et ubuesque de Florent, un jeune homme ambitieux qui fait la rencontre de son Méphistophélès en la personne d'un riche vieillard, Egon Ratablavasky, qui lui permettra d'acquérir l'objet de sa convoitise, la «Binerie» de la rue Mont-Royal. Se greffent à ces personnages le jeune Émile, un jeune garçon naufragé de la rue qui trouve refuge dans le restaurant tenu par Florent et sa compagne, et un chat qui sera appelé à devenir le héros du roman. La générosité de Ratablavasky cache des désirs de domination et une méchanceté sordide dont seule la malignité du «matou» d'Émile saura venir à bout.

    Dans Du sommet d'un arbre, Beauchemin se rémémore son enfance à Clova: «Ma mère m'avait inoculé le virus de la lecture. [...] Je dévorais tout avec un appétit de requin, à mille milles des savanes et des forêts de sapins, des dédales de lacs et de rivières, des parties de base-ball sur la grand-rue recouverte d'un sable poudreux... J'étais sourd à tout ce qui n'était pas cette voix intérieure qui faisait apparaître dans mon esprit des images si intenses et si vives...».

    S'il revient dans une série de nouvelles publiées en 2001 (Une nuit à l'hôtel) sur son Abitibi natale, et que les péripéties de ses romans nous conduisent aux quatre coins du Québec, l'oeuvre de Beauchemin est avant tout une littérature urbaine, une littérature montréalaise. Découvrant Montréal en 1962, il est tombé amoureux de la ville: «La ville, ce gros livre aux pages salies et déchirées, que je n'aurai jamais fini d'apprendre, toujours en train de se modifier, hideux et admirable, rempli de contradictions comme la vie elle-même.» Après Le Matou, suivront trois autres romans dont Montréal fourni la scène en arrière-plan: Juliette Pomerleau (1989) qui connaîtra un succès presque aussi considérable que le roman précédent et qui sera également porté à l'écran; le Second Violon (1996); et Les émois d'un marchand de café (1999).

    La critique a souligné l'imagination rabelaisienne de Beauchemin, ses qualités de narrateur, habile à ficeler des histoires qui tiennent les lecteurs accrochés à ses romans, mais aussi son écriture sobre où transparaît une recherche de concision, une grande richesse de vocabulaire, qui ont fait dire à certains critiques qu'il était un de nos plus «grands défenseurs de la langue française».

    Oeuvres

    Romans
    L'enfirouapé (1974)
    Le Matou (1981) (voir également cette page sur Felix.cyberscol)
    Juliette Pomerleau (1989) (voir également cette page sur Felix.cyberscol)
    Le second violon (1996)
    Les émois d'un marchand de café (1999) (voir également sur cette page sur Felix.cyberscol)

    Recueils
    Du sommet d'un arbre (1991)
    Une nuit à l'hôtel (2001)

    Littérature jeunesse
    Une histoire à faire japper (1991)
    Antoine et Alfred (1992)
    Antoine sauve Alfred (1996)
    Antoine et la lune cassée (1997)

    Documentation

    Références sur Yves Beauchemin

    Des lecteurs partagent leur appréciation des romans de Beauchemin (La Bouquinmanie)

    Un Québécois engagé: Yves Beauchemin, défenseur de la langue française. Jean-Rémi Barland, revue Lire.

    Yves Beauchemin et le roman d'éthique

    Il y eut de grands romans d'amour, de grands romans d'aventure. On écrit maintenant de bons romans d'éthique. Le dernier roman d'Yves Beauchemin, Les émois d'un marchand de café, en est un. Voici un grand roman d'éthique. Guillaume Tranchemontagne, le marchand de café, devient, l'âge aidant, un Don Quichotte qui tente, par divers moyens aussi louables qu'ingénieux, de réparer les torts qu'il a causés au hasard de ses réussites. Ses déboires rappellent à ceux qui l'auraient oublié que l'homme est aussi seul devant sa conscience et ses responsabilités que devant sa mort.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2013-04-14
    Loading
    Informations
    Données biographiques
    Nationalité
    Québec
    Naissance
    26 juin 1941, Rouyn-Noranda, Québec
    Raccourcis

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.