• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition

    Blake William

    Poète et peintre anglais.

    «Il était fils d'un bonnetier, et, dès l'enfance, il montra d'étonnantes dispositions pour le dessin et la poésie. Devenu élève du graveur James Basire, il fut chargé de dessiner les antiquités de l'abbaye de Westminster et des autres vieux édifices, milieux qui ne manquèrent pas d'exercer une vive influence sur son imagination mélancolique. Il a gravé de nombreuses illustrations pour livres d'après Stothard et d'après ses propres dessins. Marié en 1783 selon ses goûts, il songea à rendre par la plume et le crayon les visions qui hantaient son cerveau. Un premier opuscule, Poetical Sketches (1783), contient ses poésies composées entre sa douzième et sa vingtième année. Trop pauvre pour faire face aux frais d'impression de ses oeuvres, il se fit son propre éditeur et imagina d'y appliquer son écriture mise en relief par la morsure sur des plaques de cuivre. Il publia ainsi ses Songs of Innocence, ornés de ses dessins (1789, pet. in-8), oeuvre singulière, qui eut du succès, ce qui l'encouragea à donner successivement, sous la même forme: Books of prophecy (1791) ; Gates of paradise (1793) ; America, a prophecy (1793, in-fol.); Europe, a prophecy (1794, in-fol.) ; Songs of Experience (1794). En même temps, il faisait figurer, à plusieurs expositions de l'Académie royale, des peintures allégoriques, historiques et religieuses. En 1797, il entreprit une édition illustrée par lui des Nuits d'Young, qu'il laissa inachevée. En 1800, il publia the Marriage of heaven and hell (in-4), puis il alla vivre, à Felpham, auprès du poète Hayley, faisant des dessins pour celui-ci, et peignant quelques portraits, et ne revint à Londres qu'au bout de trois ans. Ses quarante dessins gravés par Schiavonetti pour une édition du poème de Rob. Blair : The Grave (1808, gr. in-4), furent très admirés; de même que sa grande estampe le Pèlerinage de Canterbury (1809), pleine de caractère. Entre temps, il continuait de composer, d'illustrer et d'imprimer des poèmes étranges, empreints d'un mysticisme obscur : Jérusalem, the emanation of the Geant Albion; Milton, a poem (1804); Job (1826), etc. Le plus original est le dernier : c'est aussi celui dont les gravures sont les plus finies. Tous ces volumes sont aujourd'hui fort recherchés, surtout les exemplaires coloriés par l'artiste lui-même.»

    G. Pawlowski, article "William Blake" de La Grande encyclopédie (édition parue entre 1885 et 1902)

    Oeuvres

    He who binds to himself a joy
    Does the winged life destroy;
    But he who kisses the joy as it flies,
    Lives in eternity's sun rise.
    (Joie, o vie ailée
    Brisée d’être conquise
    Aube de l’éternité
    Pour le baiser qui la cueille en son vol.)

    Ensemble des gravures

    Oeuvres complètes

    Textes en ligne:

    The Book of Thel (Virginia)

    The Complete Poetry and Prose of William Blake, édité par David V. Erdman (Georgia)

    The First Book of Urizen (ios.com)

    The Marriage of Heaven and Hell (aa.net)

    Songs of Experience (aa.net)

    Songs of Innocence (aa.net)

    Visions of the Daughters of Albion (multiple copies) (Virginia)

    Documentation

    Berger, Pierre. "William Blake", Mercure de France, 38e année, tome CXCVIII, n° 700, 15 août 1927, p. 5-27 (Bibliothèque nationale de France, Gallica - mode image, format PDF)
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Données biographiques
    Nationalité
    Angleterre
    Naissance
    1757, Londres
    Déces
    1827
    Raccourcis
    Biographie (fr.)
    Notice de la Thoemmes Encyclopedia of the History of Ideas
    The William Blake Archive
    Blake Digital Text Project
    The William Blake Page (site de Richard Record)
    Electronic Concordance to the Complete Poetry and Prose of William Blake (sous la direction de David V. Erdman (1988))
    William Blake Tarot (Facade.com)
    Exposition consacrée à la peinture de Blake (Tate Gallery, R.-U.)

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.