• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    Vin



    À gauche : mouture du raisin
    À droite : hommes buvant du vin
    Gravures tirées de : Opus Ruralium Commodorum, 1493
    Source : Library of Congress, Prints and Photographs Division

    Définition

    «La notion de vin dépend parfois de la culture de la personne qui en parle, et la discussion sur ce sujet peut élever dangereusement la tension d'interlocuteurs aux intérêts économiques divergents. Pour notre part, nous adoptons la définition qu'en donne la législation de l'Union Européenne. Selon l'Union Européenne, le vin est le produit obtenu exclusivement par la fermentation alcoolique, totale ou partielle, de raisins frais foulés ou non, ou de moûts de raisin.»

    L'auteur de ces lignes, Pierre Lotigie-Laurent, a bien d'autres choses à nous apprendre sur le vin.

    Enjeux

    Le vin est-il bon pour la santé? Les opinions sur cette question ont varié au cours des siècles. En ce moment, au début du troisième millénaire, le vin, le rouge surtout, jouit d'une excellente réputation auprès des médecins. On le considère presque comme un remède. Depuis 1990, plusieurs études, notamment celle du docteur Serge Renault de Lyon et celle du docteur Curtis Ellison de Boston, ont montré que, consommés modérément, l'alcool, le vin rouge en particulier, réduisaient le risque de maladies cardiaques. Une étude effectuée à Copenhague auprès de plus de 13 000 hommes et femmes, au cours des 10 dernières années, a montré que les personnes qui consommaient un peu d'alcool et en particulier du vin, présentaient un risque de mortalité global de 40% inférieur à celui des abstinents.

    Parions que la controverse se poursuivra et qu' Érasme aura de nouveau des émules. «Voici, écrivait-il dans la Civilité puérile, les récompenses de ceux qui ont la passion du vin: des dents noires, des joues pendantes, des yeux chassieux, l'engourdissement de l'intelligence, une vieillesse prématurée.» 1 «Les hommes peuvent conserver leur santé et leurs forces sans vin, ajoutera Fénelon; avec le vin ils courent le risque de ruiner leur santé et de perdre les bonnes moeurs.» Plus près de nous, l'écrivain Léon Daudet, qui avait fait des études de médecine et avait fréquenté, dans le salon de son père, Alphonse Daudet, les plus grands médecins de la fin du XIXe siècle, estimait l'eau plus dangereuse que le vin pour la santé.«Quant au vin, franc de bonne qualité, je le considère comme l'ami de l'homme et comme indispensable au tempérament français. Il ne paraît pas douteux que l'abus des eaux minérales prédispose à la gravelle et aux diverses formes de rhumatisme, bien plus fréquemment que l'usage du vin, même pur, ou additionné d'une faible quantité d'eau.» Il s'attaquait aux hydromanes et aux vinophobes qu'il tenait responsables du recours à l'opium et à la «coco pour accéder à l'euphorie2 (J.D.)

    1. PHILIPPE ARIÈS, Érasme, La civilité puérile, Éditions Jean-Pierre Ramsay, Paris, 1977.
    2. LÉON DAUDET, L'Homme et le poison, Nouvelle Librairie Nationale, Paris, 1925

    Essentiel

    In vino veritas. Le vin délie la langue. Le rapprochement entre ces deux affirmations permet de saisir le rapport entre la liberté et la vérité sous un jour nouveau. Il faut avoir la langue bien déliée pour oser dire la vérité. Elle est souvent trop bien déliée par le vin, sauf, nous apprend le Banquet de Platon, dans le cas du Philosophe: "À l'égard de Socrate, inutile, aurait dit Alcibiade, d'y mettre de la finesse: il boira tant qu'on voudra, sans risque de s'enivrer jamais."

    Que le vin, lorsqu'il est servi dans le contexte qui lui convient, rapproche de la vérité sur soi-même d'abord, qu'il prédispose au dialogue et qu'en réconciliant l'âme et le corps, il rapproche les convives les uns des autres, on ne peut plus en douter après avoir vu le film Le Festin de Babette, d'après une nouvelle de Karen Blixen: Le dîner de Babette. (J.D.)

    Documentation

    Propos et citations sur le vin
    «Un buveur était à table, et au dessert on lui offrit du raisin. "je vous remercie, dit-il en repoussant l' assiette; je n' ai pas coutume de prendre mon vin en pilules."»

    «Prétendre qu' il ne faut pas changer de vins est une hérésie; la langue se sature; et après le troisième verre, le meilleur vin n' éveille plus qu' une sensation obtuse.»
    BRILLAT-SAVARIN, La physiologie du goût

    *******

    «Les joues rondes de mon amour, des roses rouges au bord de l'eau.
    Un beau visage auprès du mien, du vin, des coupes qui s'enchantent
    Quelles délices iraient plus loin? Le vin me vint à ma naissance
    J'ai bu, je bois et je boirai. Aujourd'hui, hier et demain.»

    «Bois du vin, puisque tu ignores d'où tu es venu; vis joyeux, puisque tu ignores où tu iras.»
    OMAR KHAYAM, Rubâyat

    *******

    «Dieu n'a pas voulu que le noble vin se perde; c'est pourquoi il ne nous a pas donné que la vigne, mais également la noble soif.»
    ANONYME

    *******

    «J'avoue que le bon vin me paraît une excellente chose, et que je ne hais point à m'en égayer, pourvu qu'on ne m'y force pas. J'ai toujours remarqué que les gens faux sont sobres, et la grande réserve de la table annonce assez souvent des moeurs feintes et des âmes doubles. Un homme franc craint moins ce babil affectueux et ces tendres épanchements qui précèdent l'ivresse; mais il faut savoir s'arrêter et prévenir l'excès.»
    JEAN-JACQUES ROUSSEAU, Julie ou la Nouvelle Héloïse

    *******

    Un jour que Talleyrand offrait un Châteauneuf-du-Pape 1804, un de ses hôtes vida son verre d'un trait. Trop courtois pour faire à un invité une leçon directe, Talleyrand se tourna vers sa voisine:

    «Quand un vin a une belle robe, chère Duchesse, il le faut contempler longtemps du regard. Puis vous l'approchez, vous le humez et d'un grand soupir, vous imaginez tout ce qu'il évoque en vous ...chaleur, tendresse, apaisement... Alors... vous reposez le verre... pour en parler. Un peu plus tard, vous oserez le porter à vos lèvres, comme la main d'une jolie femme... et ce geste-là vous permettra d'aller plus avant... Ne pensez-vous pas qu'on ne jouit vraiment que de ce dont on sait se frustrer?...»
    TALLEYRAND

    *******


    « Profondes joies du vin, qui ne vous a connues? Quiconque a eu un remords à apaiser, un souvenir à évoquer, une douleur à noyer, un château en Espagne à bâtir, tous enfin vous ont invoqué, dieu mystérieux caché dans les fibres de la vigne. Qu'ils sont grands les spectacles du vin, illuminés par le soleil intérieur !

    Qu'elle est vraie et brûlante cette seconde jeunesse que l'homme puise en lui ! Mais combien sont redoutables aussi ses voluptés foudroyantes et ses enchantements énervants. Et cependant dites, en votre âme et conscience, juges, législateurs, hommes du monde, vous tous que le bonheur rend doux, à qui la fortune rend la vertu et la santé faciles, dites, qui de vous aura le courage impitoyable de condamner l'homme qui boit du génie ?

    D'ailleurs le vin n'est pas toujours ce terrible lutteur sûr de sa victoire, et ayant juré de n'avoir ni pitié ni merci. Le vin est semblable à l'homme : on ne saura jamais jusqu'à quel point on peut l'estimer et le mépriser, l'aimer et le haïr, ni de combien d'actions sublimes ou de forfaits monstrueux il est capable. Ne soyons donc pas plus cruels envers lui qu'envers nous-mêmes, et traitons-le comme notre égal.»
    CHARLES BAUDELAIRE, Du vin et du haschisch, comparés comme moyens de multiplication de l'individualité

    *******


    Qu'est-ce que le vin?
    Les cépages
    La viticulture
    La vinification; autre site sur le même sujet (L'Orpailleur)
    Vin blanc, vin rouge
    Fermentation, chimie du vin
    Élevage du vin

    Louis Pasteur, Études sur le vinaigre et sur le vin; réunies par Pasteur Vallery-Radot.

    Paris, Masson, 1924. VII-519 p. (Oeuvres de Pasteur; 3) (format pdf)

    Louis XIV, son siècle et le vin (site de Dominique Petit-Laurent)

    Claire Brosse et Hélène Piot, Un vin bio sinon rien!, Le Nouvel économiste, 10 mars 2000

    Mathilde Hulot, Magiciens en crus, Le Nouvel économiste, 19 mai 2000

    Isabelle Rettig, "Des Français toqués du Tokaj", Journal francophone de Budapest en ligne, 1er septembre 2001

    Sur la route des vins de Villany, Journal francophone de Budapest en ligne, 15 juillet 2001

    Document sonore: Série «Pain, vin et fromage: quand le savoir-faire se marie à la science»: Le vin. Invités: François Chartier, sommelier; Anne Dumond, microbiologiste chez Lallemand. Écoutez en Real Audio cette chronique de Marie-Hélène Poirier (émission «Les Années lumière», Radio-Canada, 3 décembre 2000)

    Document vidéo: Le vin et la santé cardiaque. Vous pouvez écouter en Real Video le reportage de l'émission "Découverte", Radio-Canada, 24 octobre 1999
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2013-04-04
    Loading

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.