Giscard d'Estaing Valéry

02 / 02 / 1926
Giscard d’Estaing fut, selon Christian Authier, le premier président français
    à s’enivrer à la "modernité", désormais véritable sésame de "l’action" politique. Giscard, qui, bien avant Zebda, mit en avant le concept de "proximité" (il s’invitait à dîner chez les Français ou conviait des éboueurs à l’Élysée pour montrer sa décontraction et son côté "sympa"), qui voulait rassembler "deux Français sur trois" (chose faite avec la cohabitation, ne reste plus qu’à s’occuper du dernier tiers récalcitrant…), qui pratiqua le "jeunisme" dix ans avant Jack Lang et la promotion des femmes en politique vingt-cinq ans avant la parité, fut le chaînon essentiel qui permit à la génération de 68 de devenir la génération Mitterrand.

Christian Authier, «Génération Mitterrand: vingt ans après», L’Opinion indépendante (date non précisée, début 2001; lien désactivé)

Articles