Dernières modifications

    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Théurgie

    Définition

    "À partir du IIe siècle après J.C., et dans la lignée platonicienne, un nouveau thème fait son apparition en force dans la philosophie antique: celui de la théurgie, c'est-à-dire la manière pour tout homme soucieux de la nature et du destin de son âme, de s'ouvrir à la divinité afin d'assumer ce qu'il a en lui-même de divin au centre de son être. Cette inflexion, surtout mise en exergue par l'un des principaux disciples de Plotin, Jam Jamblique, l'auteur des "Mystères d'Egypte", tient compte en même temps de l'apparition et de la rapide et vaste diffusion dans l'Empire romain des Oracles chaldaïques, recueil de "révélations divines" où se mêlent étroitement la réflexion philosophique, des formules rituelles et des procédures de déification qui côtoient le domaine de la magie."
    source: émission "Les vivants et les dieux", France Culture, 30 mars 2002

    Documentation

    Carine Van Liefferinge, La théurgie. Des Oracles chaldaïques à Proclus. Supplément no 9 (1999) de la revue Kernos, publication du Centre international d’étude de la religion grecque antique: "Cette étude de la théurgie 'des Oracles Chaldaïques à Proclus' commence en fait par une analyse du De Mysteriis de Jamblique. L'A. y souligne l'originalité de la démarche de Jamblique qui présente le rite païen, dans ses trois actes constitutifs (sacrifice, prière, mantique), dans un statut nouveau, celui de la théurgie. L'acte rituel est désormais un symbolisme actif dont le but ultime vise à l'union mystique. Les concepts sur lesquels se fonde Jamblique sont issus des Oracles Chaldaïques et remaniés: ils font l'objet d'un deuxième chapitre, consacré par ailleurs à Porphyre, dont le rôle dans la transmission des Oracles et de la théurgie dans le milieu néoplatonicien est envisagé d'un point de vue philologique. Enfin, dans la troisième partie de l'ouvrage, l'A. s'attache à mettre en lumière l'impact de Jamblique sur sa postérité, à travers deux penseurs, l'Empereur Julien et Proclus. Ces trois chapitres sont traversés par deux axes qui en assurent la cohésion. Le premier tient en une réhabilitation de la théurgie, trop souvent considérée comme une forme de magie ; le deuxième présente la théurgie comme un instrument de la récupération philosophique et politique du paganisme." (site de la revue)

    S. Eitrem, "La Théurgie chez les Néoplatoniciens et dans les papyrus magiques", Symbolæ osloenses (Oslo), no 22, 1942, p. 49-79.

    E.R. Dodds, "Theurgy and its relationship to neoplatonism", Journal of Roman Studies (Londres), no 37, 1947, p. 55-69. Repris, avec quelques variantes in E.R. Dodds, The Greek and the Irational [Sather Classical Lectures, 25], Berkeley/Los Angeles, 1951. 6e tirage, 1968, p. 283-311.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Informations


    Dons reçus (2019-2020):6100$
    Objectif: 25 000$


    Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2019-2020, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.




    TEST C