• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Banville Théodore de

    Poète français (1823-1891, membre de l'école littéraire dite du Parnasse. En réaction contre le lyrisme romantisme, il prône un idéal de beauté incarné par la perfection de la forme. Il s'essaya à diverses techniques de versification, trouvant son inspiration tant chez les poètes de la Pléïade, chez Chénier que dans la chanson populaire. Critiqué par certains qui ne voyaient dans son oeuvre qu'une vaine tentative de ressusciter la mythologie et des formes désuètes, nombreux furent les admirateurs de Banville qui goûtaient son art gai et brillant, d'une virtuosité incomparable.

    Biographie

    Léon Daudet: souvenirs de Banville

    «Théodore de Banville et Mme de Banville étaient des familiers du salon de Victor Hugo. Impossible d'imaginer un vieux ménage plus uni par les douces flammes conjointes de l'esprit et du cœur. Quiconque a lu Banville connaît Banville. Ailée comme une improvisation de Mercutio, sa causerie, qu'éclairait l'étincelle d'une perpétuelle cigarette, allait de la gourmandise aux passions de l'amour, en passant par Balzac et le Théâtre-Français, ouvrait les portes de la mémoire sur les loges d'artistes célèbres, sur les mots des derniers boulevardiers, combinait les plus jolis dessins à la Fragonard, dans des nuances claires et vives qu'on n'oubliait plus. Le génie de Hugo était la fleur immense et parfumée où se grisait ce papillon diapré de Banville. Avec lui l'anecdote allait vite, déblayée par un rapide chevrotement qui signifiait l'accessoire et l'éliminait. Sur sa face glabre aux lèvres fines, l'ironie et la bonté alternaient. D'une exquise politesse, parlant à toutes les femmes comme à des reines, il écoutait les histoires des autres — chose infiniment rare chez un improvisateur de cette qualité — et il n'était jamais distrait. Sa femme était aussi spirituelle que lui, mais en retrait, avec un tact et un nuancé incomparables. Ils étaient de ceux, les chers anciens, qui font trouver la mort trop cruelle, dont la mémoire demeure liée pour nous aux accents déchirants et si nobles d'Alceste et que l'on voudrait, en grande pompe et grand honneur, aller rechercher sur les sombres bords.»

    LÉON DAUDET, Souvenirs et polémiques, Éditions Robert Laffont, Paris, 1992.

    *******



    Barbey d'Aurevilly : Banville, une cruche qui se croyait une amphore

    «La poésie de M. Théodore de Banville n'est en effet, rien de plus qu'une décoction fade dans un verre de Bohême vide, de la poésie d'André Chénier et de M. Victor Hugo, le grand genuine, mais de M. Hugo, faisant, hélas! aussi de la mythologie et de l'archaïsme Renaissance, car il a de ces tristes jours... L'imitation est tellement dans l'air de ce temps sans idées et sans coeur, qu'elle monte parfois, comme une mauvaise herbaille, jusqu'au front du génie... Grec pleurant sur une Vénus défunte, qu'il appelle Aphroditè avec un accent grave sur le e pour toute invention, M. de Banville qui a soutiré à André Chénier son enjambement le plus insupportable, n'est au fond qu'un superbe modèle de creux. Sa flûte a plus de sept trous — ou plutôt elle n'en a qu'un seul dans lequel la flûte disparaît! On a dit de lui, avec une brutalité assez heureuse, qu'il n'était littéralement qu'une cruche qui se croyait une amphore. Or, M. Leconte de Lisle est mieux que cela...»

    BARBEY D'AUREVILLY, "Les trente-sept médaillons du Parnasse contemporain", critique parue dans le Nain Jaune, 14 novembre 1866

    Oeuvres

    Oeuvres poétiques complètes de Théodore de Banville, textes électroniques interactifs (Peter J. Edwards, éd. - Mount Allison University, Sackville, N.-B., Canada, 1996)
    Liste de ses oeuvres
    Bibliographie

    Documentation

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Données biographiques
    Nationalité
    France
    Naissance
    14 mars 1823, Moulins, Allier
    Déces
    12 mars 1892
    Documents Associés
    Théodore de Banville
    Lapin, vagabonds, simplicité, douceur de vivre, chanson, joie, Stendhal, Dostoïevski, Kant, La Fontaine, Schopenhauer, herbe, clairière
    Raccourcis

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.