• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Lepage Robert

    Artiste pluridisciplinaire né en 1957 à Québec. Il a tout d’abord fait sa marque au théâtre comme auteur, metteur en scène et acteur (La Trilogie des Dragons, Le Polygraphe, Les Aiguilles et l’opium, Les sept branches de la rivière Ota, la face cachée de la lune) et, depuis les années 1990, au cinéma comme scénariste, réalisateur, et acteur (Jésus de Montréal, Le Confessionnal, Le Polygraphe, , Possible Worlds, la face cachée de la lune). Une des figures culturelles les plus présentes sur la scène internationale, Robert Lepage s'est également intéressé à la conception d'expositions muséales, à la mise en scène de spectacles rock, d'opéras. Il travaille actuellement à un des spectacles permanents du Cirque du Soleil à Las Vegas.

    Biographie

    Robert Lepage est né en décembre 1957 à Québec. Sa mère et son père, ancien militaire devenu chauffeur de taxi, ont adopté quelques années plus tôt deux enfants et Lynda, la sœur inséparable de Robert, viendra ensuite compléter la famille. Robert Lepage est dès son plus jeune âge fasciné par la géographie et rêve de l’enseigner un jour. Il fait ses premières armes au théâtre en tenant un rôle dans la pièce Le Petit Bonheur de Félix Leclerc, mais se découvre une véritable passion, vers l’âge de 15 ans, en assistant à une représentation de En pièces détachées de Michel Tremblay, où il reconnaît le milieu dans lequel il a grandi, et d’une pièce de Shakespeare, La Nuit des rois, mise en scène par André Brassard.

    En 1975, il ment sur son âge – il n’a alors que 17 ans et prétend en avoir 18 – pour entrer au Conservatoire d’Art Dramatique de Québec. À la fin de ses études, il part pour Paris effectuer un stage à l’école de théâtre dirigée par Alain Knapp, dramaturge, comédien et metteur en scène français.

    En 1980, de retour à Québec, il présente avec le Théâtre Repère la pièce Circulations qui reçoit un prix à la Quinzaine internationale de théâtre de Québec. Après plusieurs créations, Robert Lepage triomphe définitivement en 1985 en présentant La Trilogie des Dragons avec laquelle il raffle une série de prix et qui lui vaut la reconnaissance à l'échelle internationale. Lepage présente par la suite Vinci(1986), son premier spectacle solo, Le Polygraphe (1987) et Les Plaques tectoniques (1988).

    En 1989, le Centre national des Arts à Ottawa lui confie la direction artistique du Théâtre français, poste qu’il occupera jusqu’en 1993. La même année, il tient un rôle dans le film Jésus de Montréal du réalisateur québécois Denys Arcand. En 1991, Robert Lepage présente son deuxième spectacle solo, Les Aiguilles et l’opium et, un an plus tard, mets en scène A Midsummer Night’s Dream au Royal National Theatre de Londres. Il est le premier Nord-Américain à diriger une pièce de Shakespeare dans cette institution de renom.

    Il fait à la même époque ses premières incursions dans le monde musical en assurant la mise en scène de deux opéras (Le Château de Barbe Bleue et Erwatung) ainsi que celle de la tournée Secret World du chanteur rock Peter Gabriel.

    Le groupe Ex Machina, qu’il fonde à Québec en 1994, regroupe des artistes de tous les milieux et lui permet de développer des projets à la grandeur de ses ambitions. Le groupe à la composition éclectique, comptant entre autres des comédiens, des auteurs, des scénographes, des chanteurs d'opéra, mais aussi des marionnettistes, des professionnels de la vidéo et du film, des contorsionnistes, des acrobates et des musiciens, s’installe trois ans plus tard dans la Caserne Dalhousie qui devient sans contredit le plus haut lieu de création de la Basse-Ville de Québec. Leur première création, Les sept branches de la rivière Ota, une saga sur l’histoire d’Hiroshima, est présentée un peu partout à travers la planète.

    En plus des nombreux projets qu’il mène de front au Québec et à l’étranger, Robert Lepage, pressé par la productrice Denise Robert, accepte de faire le saut en cinéma. Le Confessionnal est présenté à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes en 1995.

    La même année, Robert Lepage, avec le concours de Daniel Langlois, fonde In Extremis Images qui produit ses trois films suivant Le Polygraphe (1996), une adaptation de sa pièce de théâtre, (1998) et Possible Worlds (2000), en version originale anglaise. Ces efforts cinématographiques constants ne contraignent pas Lepage à délaisser le théâtre pour autant. Avec l’équipe d’Ex Machina, il crée la Géométrie des Miracles (1998), Zulu Time (1999) et la face cachée de la lune (2000) qui remporte plusieurs prix, dont le convoité Evening Standard Award à Londres, et que Lepage porte à l’écran trois ans plus tard.

    En plus d’une nouvelle collaboration avec Peter Gabriel pour qui il assure la mise en scène de la tournée Growing Up Live en 2002, Robert Lepage revient également à l’art lyrique avec la Damnation de Faust (1999), The Busker’s Opera (2004) et une adaptation du roman 1984 de George Orwell pour le Royal Opera de Londres à laquelle il travaille présentement. De plus, Lepage présentera à Las Vegas en juillet 2004 le fruit de sa collaboration avec le Cirque du Soleil.

    Robert Lepage se démarque par l’attention particulière qu’il porte à l’aspect formel et esthétique de ses créations dans lesquelles les nouvelles technologies jouent souvent un rôle important. Souvent, sa mise en scène rapelle les procédés cinématographiques. Fervent de la création collective et du «work in progress», il privilégie l’improvisation, les découvertes intuitives et l’interdisciplinarité. «Les spectacles se développent de façon organique, comme un arbre qui voit ses branches partir dans des directions imprévues…» (Site Ex Machina) Toujours passionné de géographie, cette dernière tient souvent un rôle de premier plan dans ses œuvres qu’il qualifie lui-même de «géo-poésies». Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres de France, décoré de la Légion d’honneur, officier de l'Ordre national du Québec, de l'Ordre du Canada et de l'Ordre de la Pléiade, son travail a été salué à maintes reprises au Québec et à l’étranger.

    Oeuvres

    Théâtre
    Circulations, 1984
    La Ttrilogie des Dragons, 1985-2003
    Vinci, 1986
    Polygraphe, 1988
    Plaques Tectoniques, 1988
    Les Aiguilles et l'opium, 1992
    Coriolan/Macbeth/La Tempête, 1992
    Les sept branches de la rivière Ota, 1994
    Elseneur, 1995
    La Géométrie des Miracles, 1998
    Kindertotenlieder, 1998
    La Damnation de Faust. 1999
    Zulu time, 1999
    la face cachée de la lune, 2000
    La Casa Azul, 2001
    Busker's Opera, 2004

    Cinéma
    En tant que réalisateur
    Le Confessional, 1995
    Le Polygraphe, 1997
    , 1998
    Possible Worlds, 2000
    la face cachée de la lune, 2003

    En tant qu'acteur
    Jésus de Montréal, 1989
    Ding et Dong le film, 1990
    Montréal vu par..., 1991
    Tectonic Plates, 1992
    Stardom, 2000
    la face cachée de la lune, 2003

    Documentation

    LEPAGE, Robert, CHAREST, Rémy, Robert Lepage: quelques zones de liberté, Québec, L'Instant même, 1995, 221 p.

    BUNZLI, James R., Looking into the mirror: décalage and identity in the solo performances of Robert Lepage, Bowling Green State University, 1996, 229 p.

    Les sept paroles de Robert Lepage, Télé-Québec, 1997.

    DONOHOE, Joseph I., KOUSTAS, Jane, Theater sans frontières: essays on the dramatic universe of Robert Lepage, East Lansing, Mich., Michigan State University Press, 2000, 269 p.

    DUNDJEROVIC, Aleksandar, The Cinema of Robert Lepage: The Poetics of Memory, Wallflower Press, 2003, 192 p.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2013-04-10
    Loading
    Informations
    Références
    Données biographiques
    Nationalité
    Québec
    Naissance
    12 décembre 1957, Québec, Qc
    Raccourcis
    Ex Machina
    Anamorphoses
    In Extremis Images
    Jacques Languirand sur Lepage
    Critique sur La face cachée de la lune
    Robert Lepage au Festival de Cannes

    Biographies
    Les invités : Robert Lepage (CONTACT, l'encyclopédie de la création) - un contenu d'une grande richesse (comprend notamment un dossier de recherche étoffé, préparé par Marie-Andrée Lamontagne)
    Epidemic
    Prix du Québec
    Théâtre-Contemporain.net
    Encyclopedia of Canadian Theatre (anglais)
    Northern Stars (anglais)

    Entrevues
    Télé-Québec
    Émission Branché de Radio-Canada (sur les nouvelles technologies)
    Entrevue sur La face cachée de la lune (Indicatif Présent, Radio-Canada)
    Portrait de Robert Lepage (Indicatif Présent, R.-C.)
    National Theatre (anglais)

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.