• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Chevalier Weilbrenner Richard

    Biographie

    Traducteur, écrivain, essayiste, pamphlétaire, peintre et poète, Richard Chevalier Weilbrenner est connu surtout pour sa contri­bution au débat sur la langue au Québec et ses prises de position sur la question nationale. Sa participation remarquée aux consultations de la commisison des États généraux sur la situation et l’avenir de la langue française (2000) a fait l’objet d’une recension dans les principaux journaux du Québec et dans un quotidien de langue anglaise d’Ottawa. De 1999 à 2003, il publie une série d’essais sur les usages québécois de la langue française, lesquels, selon lui, s’écartent dangereusement de la norme suivie dans les autres pays de la grande Francophonie. Observateur inquiet pour l’avenir de la langue française et du fait français en Amérique, il porte un jugement sévère sur la faillite de l’enseigne­ment de la langue maternelle dans les écoles de même que sur les comportements linguistiques des élites, qu’il tient responsables du fossé qui s’élargit entre langue correcte et langue bâclée. À cet égard, il n’hésite pas à s’en prendre à ceux qui occupent le som­met de la chaîne langagière, c’est-à-dire les artisans de la radio et de la télévision publiques, ce qui lui vaudra de se faire de nombreux ennemis.

    Sur la question nationale, il adopte une position claire, longuement réfléchie, inébranlable. Il affirme que le Canada et le Québec ont mutuellement intérêt à négocier de bonne foi un nouveau statut juridique pour les deux parties. Ses arguments, à cet égard, semblent irréprochables, à telle enseigne que nul ne les a jamais réfutés. Lors de la rencontre de Calgary (1997), il a adressé à tous les premiers ministres, à tous les chefs d’opposition, à l’Assemblée des Premières Nations et à d’autres instances influentes du Canada et du Québec une proposition en dix points qui, si elle avait été adoptée, n’aurait fait que des gagnants : toutes les parties y auraient trouver leur compte. Le Canada que Richard Chevalier Weilbrenner proposait serait un pays qui ferait une place honorable au Québec, à ses fondateurs, ses Premières Nations, ses nouveaux arrivants, et qui existerait et se définirait par la volonté de tous, et non par celle de quelques individus animés par l’ivresse du pouvoir. Cette proposition n’a pas plu aux chefs politiques, du moins ceux qui ont accusé réception de sa lettre. Là-dessus, cependant, le dernier mot n’aurait pas été dit.

    Richard Chevalier Weilbrenner a publié récemment un recueil de poésies intitulé Apothéose de la solitude, suivi de Le Maître des Étoiles aux Éditions Cartouche. La première partie de ce premier recueil se compose d’exercices d’écriture quasi automatique, la seconde de poèmes en vers libres dissimulant ici et là quelques alexandrins.

    Après une carrière de plus de 40 ans comme traducteur qui l’aura amené à toucher à presque tous les domaines d’activité humaine, il a décidé de rompre les amarres et de lever la voile vers d’autres horizons et de se livrer à part entière à ce qu’il aime le plus et à ce qu’il fait le mieux : écrire, peindre, faire un peu de musique, toujours. À cet égard, il a plusieurs projets sur le métier, notamment la rédaction d’un manifeste à la défense de la langue française.

    Oeuvres

    Le dernier mot. Conférence de Richard Weilbrenner

    Le cyprès, poème

    Adieu, poème

    Anthologie de l'amour

    Quel français pour le Québec

    Lingua franca

    Rêveries

    L'étang la nuit a gelé
    Sur ses abords endormis
    La montagne a rougeoyé
    Comme glacier de braise
    Sous la neige nouvelle

    Soudain l'automne a claqué
    Les volets de la chambre
    Le temps des pommes est fini
    l'hiver a pris le pays
    Dans son étreinte de froid

    J'ai vu le vent en folie
    Sculpter des arabesques
    Sur les contours du chemin
    Et le cristal de la lune
    Gonfler les nuages bleus

    Comme la voile tendue
    D`un navire improbable
    » Quand d'oncques mon amie
    Reviendras-tu habiter
    Le desert de mon cœur ?

    Documentation


    Le cyprès

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations

    Référence


    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.