Dernières modifications

    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Rhétorique

    Définition

     

    Enjeux

    "«Le mal consiste en ce que nous donnons à des élèves de moins en moins aptes à le recevoir, un enseignement de moins en moins propre à leur être communiqué », écrivait Lanson en 1909. Nous allons gémissant que l’enseignement est en crise, nos prédécesseurs en faisaient tout autant. D’où l’intérêt, pour penser notre présent, d’un détour par le XIXe siècle où se met en place le "dispositif moderne des lettres". Ce qui change au XIXe siècle, c’est en effet le rapport entre l’écrivain, le critique et le professeur. Le classicisme "est un cercle dans lequel on met en jeu les mêmes valeurs et les mêmes démarches, qu’il s’agisse de produire, d’apprécier, d’enseigner" une littérature qui se veut éloquente, c’est-à-dire porteuse d'une vérité universelle (Schlanger). L'âge romantique radicalise le mouvement déjà ancien par lequel la littérature proclame son autonomie et il sépare l'acte de produire et d'apprécier la littérature de celui de l'enseigner. D'où le lent dépérissement du modèle ancien de l'enseignement rhétorique solidaire du cercle classique, au profit d'une pédagogie du seul commentaire dont nous sommes les héritiers insatisfaits."

    Françoise Mélonio, "La littérature entre les purs et les rhéteurs". Article paru dans Le Français aujourd’hui, hors série "Lecteurs, littératures, enseignement", Actes du XIe congrès de l’AFEF, mars 1999

    «La supression de l'apprentissage de la rhétorique a eu un effet désastreux. À de rares exceptions près, les bacheliers sont devenus incapables de mettre une argumentation en parallèle avec une autre, de les opposer, de les discuter, puis de conclure. Nous rencontrons une fois encore ce paradoxe: l'abandon des contraintes formelles, consécutif à l'idéologie de la libre expression, a abouti à stériliser l'expression personnelle: l'élève ne parvient plus à donner son propre point de vue parce qu'il ne dispose pas des éléments lexicaux, syntaxiques et rhétoriques qui le lui permettraient.»

    Jean-Marie Domenach, Ce qu'il faut enseigner: pour un nouvel enseignement général dans le secondaire, Paris, Éditions du Seuil, 1989, p. 94

    Documentation

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01

    Référence



    Dons reçus (2019-2020):6100$
    Objectif: 25 000$


    Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2019-2020, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.




    TEST C