• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Ducharme Réjean

    Romancier, dramaturge et scénariste québécois.

    Biographie

    Autobiographie de l'auteur au moment de la parution de l'Avalée des Avalée:

    «Je ne suis né qu'une fois. Cela s'est fait à Saint-Félix-de-Valois, dans la province de Québec. La prochaine fois que je mourrai, ce sera la première fois. Je veux mourir verticalement, la tête en bas et les pieds en haut.
    À l'école, j'étais toujours le premier à partir. Je n'y allais pas souvent et j'y restais le moins longtemps possible. J'ai complété mes études secondaires à Joliette, avec les Clercs de Saint-Viateur.
    J'ai souffert six mois à l'École Polytechnique de Montréal. Enfin délivré, je me suis pris pour un commis de bureau et me prends encore aujourd'hui pour tel. Mais ceux qui embauchent des commis de bureau ne veulent pas me prendre pour un commis de bureau. Je ne travaille pas toujours et ne travaille pas toujours comme commis de bureau. Un mois sur deux, je suis en chômage.
    J'ai été dans l'Arctique avec l'Aviation canadienne, en 1962. Personne ne veut me croire. Je ne sais pas pourquoi. Je dis : " J'ai été dans l'Arctique. " Ils répondent : " Pas vrai. " En 1963, 1964 et 1965, j'ai fait de l'auto-stop au Canada, aux États-Unis et au Mexique. C'est fatigant.
    J'ai vingt-quatre ans. Je n'ai plus tous mes cheveux et toutes mes dents. Et cela m'écœure.
    Je ne me suis pas marié une seule fois encore. Les femmes ne veulent pas se marier avec moi. Si elles avaient voulu, je me serais marié tous les jours et, aujourd'hui, j'aurais à peu près 5,768 enfants. S'il n'y avait pas d'enfants sur la terre, il n'y aurait rien de beau. »



    * * *


    «Des mots, des torrents de mots, des laves incendiaires de mots, des avalées de mots, Réjean Ducharme est comme glace en débâcle et il ne nous parle que de la débâcle des jours.»
    Esprits nomades

    «Passé un certain âge, dit la rengaine, il faut qu'un coeur se brise ou se bronze. Suivant Cioran qui cite en exemple Scott Fitzgerald (La fêlure), peut-être n'est-on moderne que dans la mesure où l'on goûte le charme de cette vie brisée. Lecteur, moi qui te parle en lecteur et rien de plus, de bouche à oreille voici un simple avis: si tu savoures cette brisure sans pleurnicherie, si tu as le goût de l'irrémédiable avec humour, sérénité, et cependant une immense compassion, lis Réjean Ducharme. (...) On croit que Ducharme, qui ne lâche jamais un mot de politique, dont la rêverie est humaine et fraternelle, jamais paroissiale ni identitaire, pourrait bien être aussi l'écrivain national québécois. La voix de son peuple. Et l'une des plus belles. L'une des plus radicales qui se soient élevées en français cette fin de siècle.
    Si vous n'avez jamais lu Ducharme, si vous ne lisez qu'un de ses livres, que ce soit L'Avalée des avalées, le plus poignant, le plus imprévu, une pure insurrection verbale. (...) N'espérez pas d'entretien avec Ducharme, ou le voir à la télé. Il fait partie de ces rarissimes qui agissent comme ils écrivent. Ducharme comme ses personnages refuse obstinément le commerce que ce soit pour se vendre ou pour acheter. "Quelqu'un qui m'aborde, c'est quelqu'un qui veut quelque chose, qui a quelque chose à échanger contre quelque chose qui est pour lui d'une plus grande valeur, qui a une idée derrière la tête. Je les vois venir avec leurs gros sabots. Ils ont quelque chose à vendre. Merci! Je n'ai besoin de rien. Repassez !" (L'avalée des avalées).

    Extrait d'une recension de certains livres de Réjean Ducharme par Yannick Blanc,"Va savoir", République des lettres (déc. 1994)

    Oeuvres

    théatre:
    Le Cid maghané – 1968
    Le marquis qui perdit – 1969
    Ines Pérée et Inat Tendu – 1976
    HA ha !… - 1978
    Prix du Gouverneur général et Grand Prix littéraire du Journal de Montréal

    Romans:
    L’Avalée des avalés – 1966 Prix du Gouverneur général
    Le Nez qui voque – 1967
    Prix littéraire de la province de Québec
    L’Océantume – 1968
    La fille de Christophe Colomb – 1969
    L’Hiver de force – 1973
    Prix Canada-Belgique
    Les Enfantômes – 1976
    Prix Québec-Paris
    Dévadé – 1990
    Prix Alexandre-Vialatte
    Va Savoir – 1994
    Gros Mots – 1999


    Scénarios:
    Les Bons Débarras – 1978
    Les Beaux Souvenirs – 1981


    Autres:
    textes de chanson pour Robert Charlebois

    Prix Gilles-Corbeil pour l'ensemble de son oeuvre 1990
    Le Prix Athanase-David pour l'ensemble de son œuvre 1994
    Grand prix national des lettres du ministère français de la Culture en 1999.

    Documentation

    (non exhaustif)

    Écouter une entrevue sur Radio-Canada

    Françoise Laurent. L'Oeuvre romanesque de Réjean Ducharme, Fides, coll Approches, 180 pages. (compte rendu)

    Nardout-Lafarge, Élisabeth, Réjean Ducharme Une poétique du débris, Montréal, Fides, 2001, 312 pages. (présentation)
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Données biographiques
    Nationalité
    Québec
    Naissance
    1942, St-Félix-de-Valois
    Raccourcis

    Référence


    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.