• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Welles Orson

    Cinéaste et acteur américain (1915-1985). Selon François Truffaut, Orson Welles fut le maître incontesté du cinéma parlant: « Si le cinéma muet nous a apporté de grands tempéraments visuels: Murnau, Eisenstein, Dreyer, le cinéma parlant n'en a amené qu'un seul, un seul cinéaste dont le style soit immédiatement reconnaissable sur trois minutes de film, et son nom est Orson Welles. » Welles laissa également sa marque au théâtre et à la radio, en fondant la compagnie Mercury Theater (1937) et en concoctant une adaptation radiophonique convaincante du roman La guerre des mondes de H.G. Wells. Ses films les plus importants sont Citizen Kane (1941), Othello (1952) et Touch of Evil (1958). Ironie du sort: malgré son génie (ou peut-être à cause de son génie), Welles ne fut jamais recompensé de l'oscar du meilleur réalisateur, tout comme Alfred Hitchcock et Stanley Kubrick.

    Oeuvres

    Filmographie (en tant que réalisateur)

    1941 - Citizen Kane. Drame de moeurs avec Orson Welles, Joseph Cotten et Dorothy Comingore. Un exercice de style ingénieux racontant les succès et les déboires d'un magnat de la presse, Charles Foster Kane. Photographie sublime de Gregg Toland.

    1942 - The Magnificent Ambersons. Drame avec Joseph Cotten.

    1946 - The Stranger. Drame d'espionnage avec Orson Welles.

    1946 - The Lady from Shangaï. Drame avec Rita Hayworth, Orson Welles et Everett Sloane.

    1948 - Macbeth. Tragédie avec Orson Welles et Jeanette Nolan. Adaptation de la pièce de William Shakespeare.

    1952 - Othello. Tragédie avec Orson Welles et Suzanne Cloutier. Adaptation de la pièce de William Shakespeare. Palme d'or au Festival de Cannes en 1952.

    1955 - Mr. Arkadin (connu aussi sous le titre de Confidential Report ). Drame avec Orson Welles.

    1958 - Touch of Evil. Drame policier avec Orson Welles, Charton Heston, Janet Leigh et Marlene Dietrich. L'intelligence cinématographique de Welles s'affirme à tout moment dans ce film. Le plan-séquence d'ouverture est un chef-d'oeuvre en soi. Prestation magistrale de Welles dans le rôle d'un flic corrompu. Musique enlevante d'Henri Mancini.

    1962 - Le Procès. Drame avec Anthony Perkins, Romy Schneider et Orson Welles. Adaptation impressionnante du roman de Franz Kafka. Décors hallucinants. Climat de bizarrerie palpable.


    Filmographie (en tant qu'acteur)

    1944 - Jane Eyre. Drame de Robert Stevenson.

    1949 - The Third Man. Drame d'espionnage de Carol Reed.

    1956 - Moby Dick. Drame de John Huston avec Gregory Peck. Adaptation réussie du roman d'Herman Melville. Gregory Peck excellent dans un rôle exigeant.

    1966 - A Man for All Seasons. Drame historique de Fred Zinnemann avec Paul Scofield.

    1971 - La Décade prodigieuse. Drame de Claude Chabrol.

    1979 - The Muppet Movie. Comédie de James Frawley avec Jim Henson et Frank Oz.

    Documentation

    Bazin, André. Orson Welles. Paris, Cerf, 1972.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2013-03-23
    Loading
    Informations
    Données biographiques
    Nationalité
    États-Unis
    Naissance
    6 mai 1915, Kenosha, Wisconsin
    Déces
    10 octobre 1985
    Documents Associés
    Raccourcis
    Notice de l'Encyclopédie Hachette (Yahoo! France)
    Orson Welles (page créée par les éditions Montparnasse)
    Kenneth Branagh et Orson Welles (en anglais)

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.