• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Orientation

    Définition

    Ce dossier est consacré au sens de l'orientation, qui fut, on peut facilement l'imaginer, d'une importance cruciale dans la vie des individus et des groupes tout au long de l'évolution.  Il supposait une intelligence des lieux, du détail comme de l'ensemble, qui pourrait bien être l'ébauche de celle qui se déploie aujourd'hui  dans l'analyse des systèmes complexes. Celui qui avait le sens de l'orientation était aussi celui vers lequel on se tournait en cas de danger. Il suffit pour le comprendre de faire une excursion en pays sauvage avec un bon guide. Quand il ne sera plus nécessaire d'exercer ce sens de l'orientation, quand le GPS remplira partout ses fonctions, l'humanité aura perdu quelque chose, mais quoi précisément? Le saurons-nous jamais? L'humanité aura gagné en égalité: tous peuvent se servir du GPS, mais qui sait ce qu'elle aura perdu en qualité? Elle se sera affranchie davantage de la nature et de ses dons, mais qui sait les plaisirs et les joies dont elle se sera privée. L'arbre, la fleur rare le sentier que l'on contemple parfois jusqu'à l'extase dans ses heures de loisir étaient aussi  ceux qu'on avait besoin de reconnaître pour trouver son chemin.

    Le roman Maria Chapedelaine de Louis Hémon, contient une saisissante évocation, par omission, du sens de l'orientation. François Paradis, le héros du roman, amoureux de Maria, entreprit de faire en raquettes un long voyage dans la forêt boréale dans l'espoir de fêter le nouvel an dans la famille Chapedelaine au Las Saint-Jean.

    «Il s'est écarté...
    Des gens qui ont passé toute leur vie à la lisière des bois canadiens savent ce que cela veut dire. Les garçons téméraires que la malchance atteint dans la forêt et qui se trouvent écartés-perdus-ne reviennent guère. Parfois une expédition trouve et rapporte leurs corps, au printemps, après la fonte des neiges... Le mot lui-même, au pays de Québec et surtout dans les régions lointaines du nord, a pris un sens sinistre et singulier, où se révèle le danger qu'il y a à perdre le sens de l'orientation, seulement un jour, dans ces bois sans limites.
    -Il s'est écarté... La tempête l'a surpris dans les brûlés et il s'est arrêté un jour ; on sait ça à cause que des Sauvages ont trouvé l'abri en branches de sapin qu'il s'était fait, et ils ont vu aussi ses pistes.
    Il est reparti parce qu'il n'avait guère de provisions et qu'il avait hâte d'arriver, je pense ; mais le temps était encore méchant, la neige tombait, le norouâ soufflait dur, et probablement qu'il ne pouvait pas voir le soleil ni marquer son chemin, car les Sauvages ont dit que ses pistes s'éloignaient de la rivière Croche, qu'il avait suivie, et s'en allaient dret vers le nord.
    Personne ne parlait encore ; ni les deux hommes qui écoutaient en hochant parfois la tête, comprenant tous les détails de la tragique aventure ; ni la mère Chapdelaine, dont les mains s'étaient jointes sur ses genoux comme pour une imploration tardive ; ni Maria.
    -Quand on a su ça, des hommes d'Ouatchouan sont partis, après que le temps s'était adouci un peu. Mais la neige avait couvert toutes les pistes et ils sont revenus en disant quels n'avaient rien vu, voilà trois jours passés. Il s'est écarté...

     

     

     

    Documentation

    L'homme aurait un meilleur sens de l'orientation que la femme.

    «Certains ont proposé une explication « historique » à ces différences. Elles se seraient progressivement créées à cause du mode de vie de nos ancêtres. L'homme chasseur avait besoin de voir loin, de s'orienter, de calculer des trajectoires, tandis que la femme, au foyer, n'avait pas besoin de développer cette aptitude. C'est ainsi que se serait progressivement creusé ce « fossé » du sens de l'orientation. Mais dans ce domaine, l'homme n'a tout de même pas à « rouler des mécaniques » : il est très loin d'égaler le plus demeuré des pigeons voyageurs.»Le Figaro, article cité.

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading

    60%
    Dons reçus (2016-2017): 11 937$
    Objectif (2016-2017): 20 000$


    Nous avons reçu 18 600$ lors de la campagne 2015-2016. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2016-2017, notre objectif s'élève à 20 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.