• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Flue Nicolas de

    Ermite et mystique suisse. Canonisé en 1947. Patron de la Suisse.

    « De son nom de famille Lewenbrugger, appelé aussi Frère Klaus ou Beatus Nicolaus de Rupe, né à Sachseln (cant. d'Unterwalden) le 21 mars 1417, mort le 21 mars 1487. Il se distingua comme soldat par sa bravoure autant que par sa bonté et sa générosité, fut pendant dix-neuf ans un conseiller et un juge intègre, et éleva ses cinq fils et ses cinq filles dans la vertu et la piété. Le 16 oct. 1467, pieds nus et tête découverte, il prit congé des siens et alla vivre dans la solitude, au Ranft, gorge sauvage, aux environs de Sarnen. La légende rapporte que pendant vingt ans il ne prit d'autre nourriture que l'eucharistie. On venait le consulter, et il put un jour empêcher une guerre civile sur le point d'éclater. Ses compatriotes auraient voulu le faire canoniser, mais le canton était trop pauvre pour payer les frais du procès. Il fut béatifié par Clément IX (1669). » (La Grande encyclopédie, édition publiée entre 1885 et 1902, tome 17, p. 661

    Documentation


    Marie-Louise von Franz, Les visions de Saint Nicolas de Flue, La Fontaine de Pierre

    Georges Meautis, Nicolas de Flue, Neuchâtel, Éd. de la Baconnière, 1940, 222 p.

    Philippe Baud, Nicolas de Flue (1417-1487). Un silence qui fonde la Suisse, Cerf, 1993, 276 p.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Données biographiques
    Nationalité
    Suisse
    Naissance
    1417, Flüeli, canton d'Obwald, Suisse
    Déces
    21 / 03 / 1487
    Raccourcis

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.